mardi 17 avril 2018

Dark love T1, Hard de Nashoda Rose

Eden Collection, 28 mars 2018 - Grand Format 352 pages
Disponible en eBook

Après avoir échappé de justesse à une agression, Emily refuse de se sentir aussi vulnérable. Décidée à apprendre à se défendre, elle fait appel à Logan, un champion d’arts martiaux sexy,  pour lui donner des cours d’auto-défense.
Auprès de ce guerrier impitoyable, elle apprend à se battre et... à aimer. Car sous ses airs inflexibles, derrière l’homme autoritaire, Logan est capable d’une grande douceur. Entre Emily et lui, la passion est dévorante. Jusqu’au jour où la jeune femme est kidnappée.
Affamée, humiliée, battue, elle doit lutter férocement pour sa survie. Quand elle entend la voix de Logan, elle pense être sauvée. Mais son cauchemar ne fait que commencer, car son ravisseur c’est lui, cet homme qu’elle croyait aimer...
Il est comme une avalanche. Il frappe fort, vite et sans pitié.


 Émily est amoureuse. Depuis qu’elle a rencontré Logan, alias Sculp, un free-fighter qui combat dans un club clandestin, elle vit un amour passionné. Sous ses airs de gros dur, Sculp est doux, attentionné… le petit ami parfait. Sculp est un homme à double casquette : fighter impitoyable, mais aussi chanteur émérite. Son rêve est d’ailleurs sur le point de se réaliser, puisqu’il va bientôt partir en tournée avec son groupe de musique. Émily se tâte d’ailleurs à le suivre. 
Puis, un soir, tout va basculer. Le rêve idyllique va devenir un cauchemar sans nom. 
Émily se fait kidnapper. Enfermée dans un sous sol moisi, humiliée, battue, elle va découvrir avec horreur que son agresseur n’est autre que Logan, l’homme qu’elle aime. Il la regarde se faire torturer avec une froideur hostile, sans intervenir... 
Et bien évidemment, la première chose que l’on se demande, c’est : POURQUOI ? C’est quoi ce Bin’s ??!

Ce livre se compose de deux parties. La première (la plus intense selon moi) nous plonge directement dans un univers dark. C’est dur, violent, mais aussi terriblement grisant (il faut l’avouer), car l’on se demande sans cesse « pourquoi ? » Comment un petit ami aimant peut-il passer du stade amoureux transi à celui de bourreau sans cœur ? 
On se pose mille questions, échafaudant des théories sur les raisons qui poussent Logan à agir ainsi. Cette partie du récit est pour moi la plus addictive. Elle prend carrément aux tripes et arrêter notre lecture s’avère impossible. 

La seconde partie est plus « calme » dirons-nous. C’est l’après. La reconstruction. Ce n’est pas celle que j’ai préféré, car le rythme change du tout au tout et cela fait assez bizarre. C’est la raison pour laquelle ce roman n’est pas un coup de cœur. Malgré tout, on reste accroché à l’histoire, qui ne perd pas de son attrait. 

En bref ? Cette romance m’aura fait passer par toute une palette d’émotions, intense, palpitante et surprenante sous bien des aspects.