lundi 30 avril 2018

La princesse et l'alchimiste d'Amy Alward

Pocket Jeunesse, 16 mai 2018 - Grand Format 336 pages
Disponible en eBook


 Une pincée de magie, deux cuillerées de danger... Que la quête commence !
Après avoir avalé par erreur un élixir d'amour, la princesse Évelyne tombe 
follement amoureuse... d'elle-même ! La famille royale de Nova organise aussitôt une émission de téléréalité afin de trouver un antidote. Tous les Alchimistes du royaume sont mis en compétition. 
Parmi eux, Samantha Shimi. La jeune apprentie, déterminée à redorer le blason familial, parviendra t-elle à réunir à temps les ingrédients magiques ?
Le royaume de Nova est sens dessus dessous : la princesse Evelyn vient de s'empoisonner avec un élixir d'amour et est tombée amoureuse... de son reflet !
Pour sauver la princesse et le royaume en danger, une grande chasse fantastique est ouverte. Les meilleurs alchimistes devront, lors d'une course, obtenir les ingrédients pour créer l'antidote et ainsi guérir la princesse. 
Samantha Chimi, jeune apprentie alchimiste, se lance alors dans la quête, au grand désespoir de son grand-père. Ainsi, elle devra parcourir des contrées sauvages, souvent hostiles, à la recherche des ingrédients. Les dangers seront nombreux, et pas forcément ceux auxquels elle s'attend...

Cette histoire, bien que mignonne, ne m'a pas du tout emportée. À vrai dire, j'ai même eu beaucoup de mal à finir le récit. 
C'est léger, divertissement... mais trop jeunesse ! Je ne m'attendais vraiment pas à ça en le lisant. L'histoire, bien qu'ayant des personnages sympathiques, manque cruellement de profondeur.

Si la première moitié m'a plus ou moins satisfaite, j'ai fini par décrocher en cours de chasse. Les rebondissements m'ont paru prévisibles et faciles. La méchante, Émilia est stéréotypée et, de ce fait, en devient grotesque.
S'il y a une suite, je ne la lirai pas. 

En bref ? Une lecture qui trouvera aisément son public. C'est rythmé,  entraînant, mais bien trop jeunesse pour moi.