mercredi 30 mai 2018

Hazel Wood de Melissa Albert

Milan éditions, 25 avril 2018, 384 pages, disponible au format papier et numérique






"Ne t'approche sous aucun prétexte d'Hazel Wood." 
Ces quelques mots laissés par la mère d'Alice juste avant son enlèvement scellent à tout jamais le destin de la jeune fille.
 
Hazel Wood, la résidence légendaire d'Althéa Proserpine, auteur des célèbres "Contes de l'Hinterland".
Hazel Wood, dont vient d'hériter Alice.
Hazel Wood, où Alice doit s'aventurer pour espérer sauver sa mère.
Hazel Wood, cette demeure d'où semblent s'échapper des personnages inventés par Althéa.
Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu'un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d'entrée sur l'Hinterland ?
Et si Alice était bien plus qu'une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois... Hazel Wood.

 
Alice, qui n'a jamais connu son père, vit, avec Ella, sa mère, une vie d'errance perpétuelle.

Depuis son plus jeune âge, elles voyagent de ville en ville, ne se fixant nulle part très longtemps, logeant chez des amis généreux, chez de vagues connaissances, dans des motels, des mobil-homes ...
Des endroits d'où elle finissent toujours par partir lorsque la poisse, la malchance qui semblent se coller à elles les en chassent que ce soit suite à une inondation, un incendie, un incident domestique ou voir, la mort de leur hôte.

Althéa Proserpine, sa grand-mère maternelle, est l'auteure d'un recueil de contes : Contes de l'Hinterland - mais pas de contes de fée, loin de là - qui l'a rendue célèbre. 
Elle vit, recluse, dans son domaine : Hazel Wood, auréolée de mystère.

Alice ne l'a jamais rencontrée mais elle s'est créé, dans son imaginaire, une vision de SA grand-mère idéale et du domaine sur lequel elle vit.

La jeune fille a toujours été fascinée par les contes de son aïeule mais n'a jamais eu l'opportunité de les lire car, bizarrement, le livre est introuvable, que ce soit dans les librairies ou les bouquinistes et aucune copie n'est disponible sur le net.

Sa vie vagabonde change du tout au tout pour une raison que seule Ella connait, le jour où elles apprennent le trépas d'Althéa
Ella se remarie et elles vivent, enfin, une vie tranquille.

Une tranquillité de courte durée qui s'achèvera avec le kidnapping d'Ella qui ne lui a laissé qu'un court message :
Ne t'approche sous aucun prétexte d'Hazel Wood.

Lorsqu'Alice apprend que c'est là, justement, que serait retenue captive sa mère, elle n'hésite pas une seconde pour s'y rendre !
Mais, car il y a un grand MAIS, nul ne sait où se situe le domaine, il est introuvable !
C'est donc aidée par Finch, un élève de sa classe, fan de l'oeuvre d'Althéa et qui a eu la chance de lire ses contes qu'elle va partir à la recherche de sa mère disparue.

En chemin, ils devront affronter de terribles dangers, rencontrer des personnages qui semblent directement issus des contes d'Althéa et une magie malfaisante.

La jeune adolescente va devoir découvrir rapidement comment et de quoi s'est inspirée Althéa pour rédiger ces fameux contes si elle veut sauver sa mère.

Alice est une jeune fille forte, déterminée, débrouillarde qui cache, en elle, une partie sombre et violente que sa mère lui a apprise à contrôler.
Une mère qu'elle adore et dont le kidnapping la bouleverse complètement.
La jeune fille n'aura de cesse de tenter de la retrouver allant même jusqu'à risquer sa vie et celle de Finch.

Hazel Wood est un récit qui nous parle de contes mais pas de fée. Je dirais plutôt de contes horrifiques et dont le dénouement n'a rien avoir avec : " ...et ils vécurent heureux ..." 
Oh que non !

Hazel Wood est une lecture dérangeante, perturbante à plus d'un titre. Nous sommes loin de l'image enchanteresse des contes de fées traditionnels où tout est bien qui finit bien !
Bien que les contes, notamment des frères Grimm, ne soient pas toujours des plus gais mais nous parlons là de contes et non de contes de fée. 

Les révélations qui vont nous être faites nous ouvrent les portes d'un monde où la réalité et l'imaginaire se côtoient d'un peu trop près.

J'ai été tout à la fois fascinée et horrifiée par cette lecture à l'intrigue totalement inattendue et j'ai adoré être bousculée et déstabilisée de la sorte.

En bref, un livre qui recèle une bonne part d'horreur, de magie et de mystère qui vous fera découvrir que les princes charmants ne sont pas toujours si charmants et les princesse en détresse peuvent se révéler très dangereuses !



https://www.editionsmilan.com/livres-jeunesse/fiction/romans-ados/hazel-wood


https://amzn.to/2GWcq5E