vendredi 20 juillet 2018

Dans la tête d'une garce T1 de Laurène Reussard

Hachette Romans, 28 février 2018 - Grand Format 555 pages

Aussi froide et dominatrice que belle et populaire, elle règne sur le lycée et enchaîne les conquêtes sans laisser la moindre place aux sentiments. C'est simple, aucun garçon ne lui résiste. Enfin aucun... jusqu'à l'arrivée d'Evan, le très beau "nouveau" du lycée. Mais, Mia adore les défis et décide de faire tomber Evan dans ses filets. Elle se le promet, elle viendra à bout des défenses de ce garçon, coûte que coûte ! Quitte à mettre à mal la réputation qu'elle a mis si longtemps à se construire...


Ce roman m'attire depuis son succès sur Wattpad, mais faute de temps, je n'ai pas réussi à le sortir de ma pal plus tôt. J'ai donc profité de mes vacances pour me lancer (enfin !) dans cette lecture. 

Premier constat : c'est très sympa ! 

Comme l'indique le titre, nous voici dans la tête de Mia Castez, la garce du lycée. Elle s'est façonnée ce rôle avec les années et n'est pas peu fière du résultat. Élève en première, tous ses camarades sont à ses pieds. Ils l'admirent autant qu'ils la craignent. Car Mia fait sa loi. Égoïste et pétasse de première, elle fait toujours passer ses besoins avant ceux des autres. Et si pour cela elle doit écraser et détruire : tant pis ! Cette beauté froide dissimile ses faiblesses sous son cœur de glace.
L'arrivée d'un nouvel élève, Evan Pérez, est pour elle l'occasion d'agrandir son tableau de chasse. Elle le veut. Seulement voilà, Evan ne semble pas être sous son charme. Mia va alors déployer tous les moyens nécessaires pour le faire craquer, quitte à y laisser des plumes...

Être dans la tête d'une garce a vraiment un côté très rafraîchissant. Cela change tellement de la jeune fille candide ou la geek introvertie qui sort avec le mystérieux bad boy. Mia est une VRAIE garce. Plutôt que de subir, elle préfère faire subir. Être le tyran plutôt que le martyre. On comprend rapidement les raisons de son choix. Et même si on ne cautionne pas ses vacheries, on ne peut qu'aimer sa fragilité sous-jacente. 
Evan paraît, au départ, bien moins complexe. Sauf que derrière la façade du mec parfait, lui aussi cache son jeu. J'ai beaucoup aimé découvrir les diverses facettes de sa personnalité. 
Le texte est rythmé, entraînant et j'ai passé un moment très agréable en compagnie des héros. 
Petit bémol toutefois : on a l'impression parfois que l'histoire tourne en rond. C'est un peu répétitif et cela peut donc devenir lassant. Surtout qu'il y a un deuxième tome !