mardi 7 août 2018

L'appel du renard T1, Traqué de Charly Reinhardt

Milady, 13 juillet 2018 - 395 pages eBook
Disponible en Broché


Pour des métamorphes qui vivent cachés, l’amour est peut-être le plus grand des dangers…

Après avoir vécu l’enfer en Afghanistan, l’ex-lieutenant Sander Jolan est de retour dans sa petite ville natale du Wyoming. Devenu shérif, il y mène une vie tranquille… jusqu’à ce qu’on découvre dans les bois attenants un corps atrocement mutilé. Sander pense à une bête sauvage, et ce n’est pas le ranger Will MacBoyd qui va le contredire. Le shérif n’a pas le choix : grand solitaire dans l’âme, il doit faire équipe avec ce bel homme mystérieux pour retrouver l’animal.
Ce qu’ignore Sander, c’est que Will sait qu’il ne s’agit pas d’une simple bête, mais d’un métamorphe, comme lui-même. Car Will fait partie d'une meute de renards installée non loin, et il est là pour retrouver le coupable avant qu’il ne trahisse leur existence. Mener l’enquête tout en poussant Sander sur une fausse piste ne va pas être facile, sans compter l’irrésistible et inexplicable attraction qui va naître entre les deux hommes, à leur corps défendant…

Quand j'ai reçu le livre, j'ai cherché le résumé sur Internet. En le lisant, j'ai tout de suite pensé que c'était une de ces histoires où  un métamorphe et un humain tombaient amoureux et pis basta. J'aurais dû me douter qu'il y avait un piège. Ce n'était pas une simple histoire d'amour où les deux parties concernées se battraient contre cette attirance. Non, dès le départ l'auteure annonce la couleur en choisissant un renard comme métamorphe. Je crois que c'est la première fois que je lis une histoire avec des renards. L'appel du renard est l'histoire de toute une communauté avec une histoire d'amour comme toile de fond. 

J'ai aimé l'histoire, mais j'ai quelques points qui m'ont un peu moins fait apprécier le livre. Pour commencer, je l'ai trouvé trop long. J'avais l'impression que l'auteure allongeait le texte pour rien. Le second point concerne encore la longueur. L'histoire a pris trop de temps à démarrer. On n'aime pas les démarrages trop brusques, mais à un moment il faut savoir se lancer. Pour finir, (encore) avec cette histoire de longueur. Parfois, je n'arrivais plus à suivre face à quelques longs paragraphes qui pourraient êtres raccourcis.

Côté positif, l'histoire d'amour n'est pas tout à fait au premier plan et un vrai lien s'est construit entre les deux protagonistes. Autre point positif, l'histoire m'a tenue en haleine tout le long. Je vivais avec les personnages. J'étais frustrée face à leurs échecs et je reprenais vie au moindre lueur d'espoir.

Je suis globalement satisfaite de ce premier tome, mais j'attends le deuxième tome avec impatience. Trop de questions n'ont pas été posées. Trop de réponses attendent d'être révélées. J'attends beaucoup du second tome. Ce premier tome m'a trop laissée sur ma faim pour que je puisse m'en satisfaire.