dimanche 6 avril 2014

Meurtres low cost - Saison 1 L'intégrale de Isabelle Bouvier

 La Bourdonnaye  édition numérique 

Anna, la quarantaine, épouse modèle et bonne mère de famille, limite desperate housewife depuis qu’elle est au chômage, réussit un beau jour sa reconversion professionnelle sans l’aide de Pôle emploi. De toute façon, son nouveau métier ne rentre pas dans les catégories type des formulaires administratifs : tueuse à gages… low cost. Un concept pourtant extrêmement porteur et très original de service à la personne, comme elle l’explique au journaliste venu l’interviewer sous couvert d’anonymat.
Aujourd’hui à la tête d’une petite entreprise qui connaît pas la crise, Anna éprouve quelques difficultés à concilier vie de famille et vie professionnelle, car il lui faut cacher à son fils et à son mari – un pompier au grand coeur qui sauve les gens, tandis qu’elle les tue – en quoi consiste sa nouvelle activité. Pour couronner le tout, sa mère qu’elle était heureuse de ne pas avoir revue depuis des lustres, débarque à l’improviste pour s’installer chez eux.
La devise d’Anna ? « Soldes, tout doit disparaître ». Surtout les corps et les indices.




Amateurs d'humour noir? Ceci est pour vous ! J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre!
Ce livre fait partie d'une série littéraire de la collection « Pulp » qui sont conçues comme des séries télévisées, avec plusieurs saisons de six épisodes chacune, chaque épisode étant écrit pour un temps de lecture moyen de 20 minutes. 
J'ai eu la chance de pouvoir découvrir directement l'intégrale de cette première saison et j'ai adoré...
Anna, cette quadragénaire, tueuse à gages, nous raconte, par l'intermédiaire d'un interview, comment elle a monté sa petite entreprise et la façon dont se sont joints à elle 2 "associés" (et pas des moindre).
Je me suis prise à sourire plus d'une fois à cet humour complètement décalé et les récits des exécutions  d'Anna sont tout simplement savoureux!!
Je ne peux que vous recommander à 100% la découverte de ces récits et pour reprendre une devise d'Anna qui résume très bien son credo : " Je ne tue qu'à des fins thérapeutiques"