mercredi 10 septembre 2014

Envoûtements de Sylvia Day

Editions Michel Lafon, Broché 270 pages, 04 septembre 2014
disponible en eBook




Max Westin. Le sexe incarné. Elle l'a vu, l'a senti au premier coup d'œil. Tout en lui est un peu rude, un peu grossier. Un être primitif. Comme elle l'était avant. Il retient sa main un peu trop longtemps et son regard pénétrant lui signifie clairement son intention de la posséder, de la dresser. – Victoria. Rien qu'un mot, son nom, mais dit d'une manière si possessive qu'elle peut presque sentir la laisse autour de son cou. – C'est dans ta nature, lui murmure-t-il, l'envie d'être prise... " Ainsi commence le jeu du chat et de la souris. Entre illusions, séductions et soumissions, la partie est lancée et, quand la passion s'en mêle, qui de Max ou de Victoria portera finalement le collier ?




**Je tiens à remercier Christine et les éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce roman**

Max Westin est Chasseur pour le Conseil (le Conseil règne sur l'ensemble des "créatures magiques"). Son travail consiste à traquer et vaincre ceux qui se sont aventurés sur les dangereuses terres de la magie noire.
Il devait intégrer le Conseil (un honneur très rare) mais sa dernière mission : passer le collier à Victoria Saint-John (un Familier devenu sauvage suite à l'assassinat de son sorcier Darius) va chambouler ses projets et toute sa vie.
Maintenant ensemble, Max et Victoria vont devoir affronter le Triumvirat, les responsables de la mort de Darius et autres prédateurs...
Non non, ce n'est pas Solenn qui rédige cette chronique, c'est bien moi, Fatima ! Je croyais avoir affaire à un  érotique dans la même veine que la saga Crossfire  mais je me suis faite avoir. Il faut dire que le résumé et la couverture ne laissaient rien entrevoir. Vous l'avez bien compris ce livre c'est de l'érotico-fanstastique (voire porno-fantastique), mais un fantastique un peu surprenant, du moins pour moi qui n'en lis quasiment jamais. Et cela va sans dire que c'est une ÉNORME déception. Cette métamorphe qui se transforme en une chatte m'a plusieurs fois fait  rire au larmes tant les situations ou les dialogues étaient absurdes.
Pour vous en résumer l'histoire je me suis largement inspirée d'un passage de la seconde partie tant je pataugeais.
Ce livre se divise donc en trois parties, les héros sont bien là, mais ça aurait pu être trois histoire différentes. Trois petites nouvelles qu'on a mis ensemble.  Je vais être hyper franche : je n'ai pas compris grand chose à part que les héros sont des bêtes de sexe et tout est raconté de manière assez... non... très... crue  et même grossier ! D'habitude le vulgaire ne me dérange pas trop mais là je me serais crue dans un  vieux porno des années 70 où il n'y a pas beaucoup d'histoire mais beaucoup de c**.

Extrait (assez soft) :
Sa queue était épaisse, bien lourde,et ses couilles étaient pleines et tendues. Il était taraudé par le besoin de jouir au plus profond du con serré et mielleux (mielleux????) de Victoria.

Si vous savez où on a perdu Sylvia Day depuis Crossfire, je vous en supplie, dites le moi car là je ne reconnais aucunement son style.




Ce livre est un service-presse des Editions Michel Lafon