dimanche 16 août 2015

Incandescent [Slammed T2] de Colleen Hoover

J'ai Lu, 19 août 2015 - Semi Poche : 286 pages
(disponible en format eBook)
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle


Depuis le départ de Julia, Lake et Will poursuivent leurs études tout en veillant à l’éducation de leurs frères respectifs. Une vie de famille rapiécée, chaotique et mouvementée, qui ne laisse que peu d’espace à leur couple.
Alors qu’ils projettent de remédier à cela le temps d’un week-end, le passé de Will ressurgit de manière inattendue, mettant en péril leur fragile équilibre…
Lorsque vous n’avez plus qu’une personne sur qui compter, la confiance peut-elle survivre à la trahison ?



**Merci aux Éditions J'ai Lu pour cette romance**

J'hésite à vous parler de l'histoire, car je ne voudrais pas spoiler. Déjà, ceux qui n'ont pas lu le tome 1 (mais qu'est-ce que vous attendez ??!) et, pour ceux qui l'ont lu, je pense que la découverte de ce second volet doit être totale. 
Pour cela, je parlerai juste de mon ressenti. Seule chose importante à savoir, c'est que ce deuxième volet est narré du point de vue de Will et est divisé en deux parties distinctes  (l'arrivée d'un énorme et bouleversant événement en est la raison... je n'en dirai pas plus... mais pfiouu quoi !). 

Avoir la vision de Will et pouvoir être dans sa tête rend ce personnage encore plus attachant (si cela est possible !). Quel homme ! Il est incroyable... Trop beau pour être vrai, mais qu'est-ce qu'il nous fait rêver. 
Avant nous étions dans la tête de Layken et au vu des drames qui se jouaient dans sa vie, c'était important d'avoir son point de vue. Là, c'est tout aussi important d'avoir celui de Will. On  le discerne mieux, il se dévoile complètement dans ce tome et ce qui en ressort est magnifique. L'amour inconditionnel, absolu, qu'il porte à Layken. Les liens si puissants qui l'unissent à son frère Caulder ainsi qu'à Kel... C'est tout simplement sublime !

Deux nouveaux personnages font leur entrée, (ce sont les nouveaux voisins de Layken et Will) Kriesten, 11 ans et sa mère Sherry. Et, bien évidemment, ils sont dans la même veine que les autres : exceptionnels. Ils viennent rajouter au récit un côté loufoque et apportent humour et légèreté. Là encore, je n'en dirai pas plus, mais ils sont vraiment à découvrir.

On passe d'une émotion à l'autre, sans savoir où commence l'une, où finit l'autre...  On rit, on pleure... On pleure, on rit... On rit en pleurant, on pleure en riant, sans en connaître réellement les raisons... Car c'est un maelstrom d'émotions qui nous submerge et nous enivre. 

Pour ceux qui, comme moi, sont accros, la lecture est une drogue :  avec ses quelques (et rares) bad-trips et surtout avec ces moments d'extase, de délices, de purs bonheurs... de jouissances extrêmes (n'ayons pas peur des mots).
Incandescant nous propulse dans cet état que nous recherchons tous... C'est LE kiff total ! Un shoot d'émotions qui nous rend ivres de plaisir.  
Tous les sentiments sont décrits et narrés avec justesse. Pas une fausse note dans le récit. Ce livre est parfait, et ce, en tout point ! 

Alors quand c'est parfait, pas besoin de grands discours, lisez le et puis c'est tout !!

Je rajouterai juste vite fait un petit mot sur la couverture de ce roman que je trouvais au départ simpliste... À la lecture du récit, ce choix (avec le symbole de l'étoile) prend tout son sens. Maintenant je la trouve parfaite ! En total accord avec l'histoire. Seul le titre dénote complètement et ne correspond en rien au roman qui, je le rappelle, ne contient pas une once de sexe (même pas un baiser mouillé) et peut être lu aisément par un public YA. 

En bref ? Un papillon de livre !! 
PS : Une mention spéciale pour le slam de Caulder ! Préparez les mouchoirs, il est bouleversant ! (je ne le mets pas en extrait car il est un peu long et puis comme ça, ça vous fera la surprise :p).

Extraits :

"On pleure tous les deux, en essayant désespérément de rester ancrés dans la réalité. Elle me pousse, sans cesser toutefois de m'embrasser. Elle cherche à se redresser. Alors je l'entraîne avec moi. Je m'adosse au canapé. Elle vient s'asseoir sur mes genoux et me caresse le visage. On se sépare brièvement pour se regarder dans les yeux. j'essuie ses larmes. Elle fait la même chose pour moi. Je peux voir la douleur dans son regard. Mais elle referme les paupières et presse de nouveau ses lèvres contre les miennes. Je la serre si fort contre moi que j'ai du mal à respirer. On reprend notre souffle tout en essayant de trouver un rythme dans la folie de notre étreinte. Je n'ai jamais eu besoin d'elle avec une telle force."

"Le cœur d'un homme
N'est pas un cœur
S'il n'est pas aimé d'une femme.
Le cœur d'une femme
N'est pas un cœur
S'il n'est pas aimé d'un homme.
Mais avoir un cœur aimant
Est parfois pire que de ne pas en avoir
Car si l'on n'a pas de cœur
Il ne peut pas mourir en se brisant."

Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente


J'Ai Lu Pour Elle