jeudi 7 janvier 2016

Sword Art Online T1, Aincrad de Reki Kawahara & Abec

Éditions Ofelbe, 12 mars 2015 - Grand Format 515 pages



Un "game over" entraînera une mort réelle. Kirito a accepté cette certitude depuis qu'il a décidé de combattre en "solo" à l'intérieur de l'Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d'univers au plus redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online. Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté. Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c'est sans compter sur l'obstination d'Asuna une habile épéiste avec qui il va devoir s'allier. Démarre alors une course effrénée pour survivre dans un monde où l'art de l'épée fait loi.

**Merci à Guillaume et à Ofelbe Éditions pour ce roman**

Ce tome a été une incroyable découverte et révélation. Jamais je ne me serai attendue à aimer autant ! Généralement, l'univers des jeux vidéo (n'y jouant pas moi-même), je n'y comprends rien, mais pas ici ! Non, seulement la compréhension de l'univers de SAO est aisée, mais il nous agrippe dès les premières pages. 

Qu'est-ce que SAO ? Sword Art Online. Le premier jeu MMORPG ! Ok, dit comme ça, ça fait barbare et vous n'êtes pas plus avancé (mais j'avais envie de me la péter un peu :p ). C'est tout simplement un immense jeu de rôles en ligne, où des milliers, voire des dizaines de milliers, de personnes peuvent se connecter et jouer ensemble simultanément. Ils peuvent progresser, combattre, etc.. dans un vaste monde créé de toutes pièces. Grâce au Nerve Gear, un casque qui les relie au jeu, les joueurs sont en immersion totale. Leur corps physique reste dans le monde réel, mais leur esprit est 100% ancré dans le jeu.
SAO est, pour les geeks, l'innovation du siècle.  

Kirito, le héros de ce récit, est un bêta-testeur de 16 ans. 
À la mise en ligne de SAO, en novembre 2022, Kirito comme des milliers d'autres, s'est empressé de se connecter ! 
Malheureusement, le jeu vire très vite au cauchemar quand les joueurs découvrent qu'il n'y a pas de bouton "déconnexion". 
Le créateur du jeu les a tous pris en "otage". Pour sortir du jeu, ils devront - ou du moins l'un d'entre eux devra finir le jeu !! 
100 niveaux à passer ! avec à chaque niveau des monstres et un Boss qu'il faudra éliminer. Même pour le plus féru et expérimenté des joueurs, la tache paraît impossible. 
Et les difficultés ne s'arrêtent pas là : si un joueur meurt dans le jeu, il mourra aussi dans le monde réel !

Cela fait deux ans maintenant que Kirito est enfermé dans SAO et qu'il se bat chaque jour sur la ligne de front, afin de gravir les étages de la tour et de finir ainsi le jeu. Il reste 26 étages encore !! 
Il a acquis de l'expérience et de la maîtrise au combat. Kirito est doué, mais solitaire. Il n'aime pas se mêler aux Guildes formées pour combattre. Quand il fait la rencontre d'Asuna, les choses changent et tout s'accélère...

Ce tome est entraînant, passionnant et hyper addictif ! 
J'ai adoré ! Surtout la première partie (la plus longue) qui est intense et riche en émotions. J'ai même eu ma larme au final, certaines scènes sont éprouvantes (l'une d'elles m'a particulièrement touchée). 

Les autres parties sont beaucoup plus courtes. Ce sont des épisodes qui reviennent sur des pans de la vie de Kirito dans le jeu. On y fait la rencontre de nouveaux personnages telle qu'une dompteuse de dragons, une forgeronne ou encore une étrange petite fille. 
De ces rencontres, l'on en apprend plus sur notre héros. On le découvre à travers les yeux  de ces nouvelles héroïnes, et Kirito, même s'il n'en est absolument pas conscient, a clairement la côte auprès de ces dernières. D'ailleurs, je fais aussi partie de ses groupies :p 
C'est un personnage fabuleux. Non pas bourré de testostérones et bodybuildé comme d'autres héros, mais à la beauté féminine, presque androgyne... une fleur délicate. Voilà, l'impression qu'il donne en apparence, mais c'est en réalité un vaillant guerrier et un redoutable combattant. 

En bref  ? J'ai été bluffée par cette histoire, passionnée par l'histoire, envoûtée par nos héros et émerveillée par l'objet-livre (qui est SU-BLI-ME !). Vivement, vivement, la suite !
Ce livre est un service-presse de :