mercredi 16 mars 2016

Le livre des âmes T1 Bethany de Sylvie Ginestet

Livr'S éditions, février 2016, 292 pages, format papier 
disponible ici




Bethany est née en 1049, dans un petit village de pêcheurs en bord de mer. La vie était rude à cette époque et l’espérance d’une vie longue et prospère bien mince. À vingt-deux ans, le jour de son anniversaire, sa vie bascula dans le vide de la haute falaise près de la forêt. Elle n’avait pas voulu cela, elle avait glissé.
Alors qu’elle planait vers les vagues à vive allure, une main s’était tendue vers elle. Elle l’avait attrapée comme un mince espoir.
Ce jour-là dans les eaux glacées de la mer d’Iroise, elle rencontra celui qui allait changer sa mort…

Arny, Mathilde, Breanna et les autres ont tous un point commun : ils ont croisé Bethany. Elle est la petite main préférée de la Mort. Celle qui sait si bien choisir pour lui les plus belles âmes. Ces âmes qui rendent la mort patiente...

Mais patiente jusqu’à quel point ? 
Je viens de finir ma lecture et j'essaie encore de décider dans quel genre je peux classer ce roman tant il est, pour moi, un petit OVNI.
Ce livre nous parle de la Mort, de La Grande Faucheuse et de ses petites mains que l'on pourrait diviser en deux catégories : les chasseurs et les rapporteurs.
Bethany est morte il y a 944 ans, mais la Mort l'a prise sous son aile et a fait d'elle sa meilleure chasseuse.
Au fil des siècles, une étrange relation s'est tissée entre la jeune fille et la Mort qui, contrairement à ce que l'on pense, s'avère être une entité masculine.


On peut même parler d'une certaine tendresse entre les deux si tant est possible que l'on puisse imaginer la Mort ressentant de tels sentiments.
Le rôle de Bethany est donc de ramener, à son maitre, des âmes qui, au départ, ne sont pas encore prévues à disparaitre.Un petit bonus en quelque sorte, car la Mort a parfois des sautes d'humeurs qui, lorsqu'il s'y laisse aller cause des hécatombes à travers le monde, comme le fameux ouragan Katrina !
Alors, pour tenter de le canaliser, Bethany lui ramène quelques victimes (de petits cadeaux) qui ont eu le tort de croiser son chemin et chez qui elle a vu cette petite étincelle, cette petite lueur de vie qui fait toute la différence.
Mais comment fait-elle me direz vous ?
Elle se sert d'un livre très spécial sur lequel, elle écrit par la pensée, différents récits qui finissent par conduire le lecteur à une fin inéluctable et ce, d'une bien terrible façon.

Le roman se divise en trois parties, la première où nous découvrons Bethany, son travail et ses victimes. Ensuite, vient Arny, une âme qui pourrait bien être le successeur  de la jeune femme mais n'est pas chasseur qui veut et pour terminer, une petite parenthèse sur Emma, une jeune femme pour qui la Mort a bien des projets.

J'ai beaucoup apprécié ma lecture malgré un sujet qui aurait pu s'avérer morbide s'il n'avait pas été aussi bien écrit. J'ai été fascinée par la relation de la Mort et de la jeune femme, cette espèce de tendresse, cette pudeur de la part de la Mort. J'ai même fini par l'apprécier (enfin, de façon toute relative !!! )
Nous voulons tout connaitre de la Mort, de Bethany, de ses victimes-cadeaux que sont Arny, Mathilde, Breanna et Andréa. Un roman qui ne se lâche pas avant la fin tant nous sommes à fond dans le récit mais heureusement la mienne (de fin) n'est pas aussi dramatique que pour les autres malheureux.

Au fond, en y réfléchissant bien, la Mort n'est pas si méchant. Il ne fait que son travail tout comme la Vie mais, pour ma part, le plus tard sera le mieux ^^



http://livrs-editions.com/