samedi 16 avril 2016

Black Lies d'Alessandra Torre

Hugo Roman, 07 avril 2016 - 418 pages
Disponible en eBook ici 

Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes. 
Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois. 
Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne. 
Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !

**Merci aux Éditions Hugo Roman pour cette lecture**

"Ne vous gênez pas. Jugez-moi. Vous n'avez pas idée de ce que mon amour implique. J'aime deux hommes. Je couche avec deux hommes. Si vous croyez avoir déjà lu une histoire comme la mienne, vous vous trompez."
Vous pensez lire une énième histoire impliquant un triangle amoureux ? Erreur ! Comme le dit l'héroïne, aucune histoire ne ressemble à celle-ci, je peux vous le garantir ! Et si la notion de triangle amoureux vous rebute ou au contraire que vous adorez, peu importe, foncez ! Dans tous les cas, vous aimerez.  

"C'est une histoire d'amour, mais elle n'est pas facile à lire."
C'est clair que ce n'est pas une histoire qui va nous mettre des étoiles dans les yeux et des papillons au ventre. L'atmosphère de ce récit est très particulière, il faut d'ailleurs s'accrocher en début de roman (l'envie d'arrêter peut même se faire sentir), les personnages ne sont pas charmants, doux, tendres, rigolos. Ils sont durs, froids, calculateurs, manipulateurs. L'ambiance, elle, est assez sinistre et austère. À chaque page tournée, je m'attendais au pire... 
Ce n'est pas une belle romance dégoulinante d'amour, mièvre ou romantique, mais c'est une BELLE romance... à sa façon, alimentée par le prix du sacrifice et le poids des mensonges.

"Je sais que vous ne comprenez pas. Je sais que je vous répugne."
Dès le prologue, j'ai classé notre héroïne Layana comme une salope névrotique. 
Elle a tout pour elle. Elle est belle, riche, intelligente. Lors d'une soirée, elle fait la connaissance de Brant Sharp, un génie de l'informatique, milliardaire et philanthrope. Ensemble, ils filent le parfait amour. Ils s'aiment à la folie et se ressemblent sur beaucoup de points. 
Seule ombre au tableau : Jillian, la tante de Brant qui voit d'un très mauvais œil cette relation et fait tout pour y mettre un terme. Jillian est très protectrice envers Brant, elle protège son génie, mais surtout son secret. De toute façon, elle est persuadée que quand Layana découvrira la vérité sur Brant, elle prendra ses jambes à son cou. 
Alors que Brant s'apprête à faire sa demande en mariage, Layana va découvrir ce qu'il cache... C'est le choc ! Mais elle ne s'enfuit pas pour autant. Non, Layana va réagir de façon inattendue et prendre un amant, Lee. Un jardinier croisé dans une station-service. Elle s'envoie en l'air avec lui sur le parking, puis dans des toilettes crasseuses. Elle se donne à lui sans barrières ni artifices... entièrement. Elle aime Brant plus que tout et n'a jamais remis son amour pour lui en cause, mais le poids de son secret est si lourd à porter, qu'elle plonge corps et âme dans sa relation avec Lee. Et même quand ce dernier ne veut plus d'elle, elle le traque et lui tend des pièges, pour qu'il lui revienne. Layana devient petit à petit prisonnière, obsédée, par ces deux amours. L'un posé, aimant et sincère. L'autre bestial, volcanique et passionné. 
Et nous dans tout ça ? Bah, on JUGE, on CONDAMNE, on CRITIQUE... Comment faire autrement ? Le comportement de Layana est tout simplement abject. 
Quant à Brant, on se demande vraiment quel peut être son secret pour amener Layana à un comportement si extrême ! Pendant les 3/4 du récit, j'avoue que je l'ai imaginé en tueur en série, en égorgeur de petits chatons.... enfin un truc dans le genre quoi. Même Lee et son comportement parfois excessif, dominateur, limite salopard, nous met la chair de poule. 
En même temps, avec cette ambiance glauque, ses retours dans le passé (nous jonglons entre différentes époques du passé et le présent.) ces changements impromptus de point de vue (le plus souvent Layana, mais nous avons aussi parfois Brant, Lee ou des extraits du journal de Jillian), tout cela est fait pour nous déstabiliser, pour semer les graines du doute et nous faire chauffer le cerveau à blanc... résultat : on ne peut que se faire des films tordus. 

 "Mais vous allez bientôt découvrir le secret de Brant. {..} Et une fois que vous l'aurez découvert, vous comprendrez."
Cette intrigue autour du secret de Brant est le moteur de ce récit. Tout tourne autour. Cela nous obsède, nous rend marteau et à l'approche du dénouement, on devient fébrile, tremblant, inquiet même. Sera-t-il à la hauteur de nos espérances ? Que nous réserve l'auteur ? Une bombe !  Une véritable bombe ! 
Car effectivement, une fois le secret révélé, la lumière se fait et l'on comprend... tout
Chaque détail prend son importance, chaque élément se met en place et les pièces de ce puzzle s'imbriquent les unes avec les autres. C'est un roman incroyablement bien ficelé et pensé. L'auteur nous mène par le bout du nez de bout en bout. J'ai été soufflée par ce final incroyable !

En bref ? Un livre qui va en surprendre plus d'un et change complètement de ce que l'on a pu lire auparavant. À découvrir absolument !

Et parce que deux avis valent mieux qu'un... 


***Merci aux éditions Hugo Roman pour cette surprenante lecture***

Je ne vais pas faire répétition avec l'excellente chronique de Solenn avec laquelle j'adhère à 100%. Voici donc la mienne, en quelques gifs.


Si vous êtes passé(e)s à côté de ce roman n'hésitez pas : foncez ! Lisez-le, car c'est vraiment une histoire peu banale qui ne ressemble à aucune autre (du moins de tout ce que j'ai lu jusqu'à présent !)
Ce livre se divise en 3 parties et j'ai passé les deux premières, complètement ahurie et sans grande empathie pour ces deux héros.
 

Layana, l’héroïne, est un iceberg, calculatrice, pas vraiment sympathique au premier abord. Il n'y a que lorsqu'elle se rend dans la fondation pour les enfants défavorisés, qu'elle montre que son coeur n'est pas entièrement givré.
 
Mais n'empêche que cette lecture m'a permis de faire ma gymnastique faciale.

Mais où nous mène cette histoire ? ! Car, quand vient la deuxième partie, j'ai été complètement déroutée par la tournure que prenait la vie de Layana.
Quoiiiii !!!! Mais !! Pourquoi ??? Pourquoi  Layana pourquoi ???


Brand, quant à lui, n'est pas plus attirant pour autant. Chaperonné par sa tante, alors qu'il a 35 ans, il me semble suspect... sexy, certes, mais trop bizarre, trop inquiétant.  Je suis restée méfiante.
Layana et lui, finalement, se sont bien trouvés.
À chaque fois que je pensais avoir touché du doigt le secret de Brand, car oui, il a un secret, un énoooorme secret, je devais me rendre à l'évidence, je n'avais rien ! Que dalle ! Est-il bi ? Est-ce un tueur en série ? J'étais au bord de la crise de nerfs. Alessandra Torre est une sadique :p


Puis vint la troisième partie... et là ! Mon cœur à fait un quadruple salto arrière... avant... arrière... encore et encore  !!
J'ai été complètement soufflée par THE révélation !!

Alors, si le résumé de ce livre vous a rebuté, si vous hésitez encore, je me répète : foncez lire Black Lies, vous serez surpris par cette magnifique façon d'aimer !
 

Je ne peux pas dire que ce soit un Coup de Coeur, mais ça mérite bien un...

Ce livre est un service presse
https://www.facebook.com/HugoNewRomance/?fref=ts
 
 


Acheter ce roman en numérique :