mardi 10 mai 2016

Le club #1 - Flirt de Lauren Rowe

Collection Emoi, 04 mai 2016 - Grand Format 380 pages
Disponible en eBook

Connaissez-vous le Club, où tous vos fantasmes deviennent réalité ? Rejoindre cette agence très sélecte, très chère et très mystérieuse, c’est l’assurance de faire des rencontres inoubliables. Voilà en tout cas ce qu’espère le sexy Jonas Faraday, qui rêve d’en devenir membre pour pouvoir enfin multiplier les aventures d’un soir. S’il ne lésine devant aucun argument dans sa lettre de candidature, il va bien vite être remis à sa place… Car sa « jolie chargée d’admission » ne se laisse guère impressionner par ses prétendues prouesses sexuelles. Troublé, Jonas n’a plus qu’une idée en tête : retrouver cette femme. À n’importe quel prix.

**Merci à Antoinette et à la Collection Emoi pour ce roman**

Munie de ma feuille d'admission, de mon passe et de mon bracelet montrant mon appartenance au Club, je me suis lancée avec impatience et aussi - il faut l'avouer - une excitation à peine contenue, dans cette aventure des plus charnelles et voluptueuses...

Jonas Faraday est, avec son frère jumeau Josh, à la tête de l'immense société "Faraday et sons", entreprise qu'ils ont repris au décès de leur père. 
Ce passionné d'alpinisme qui rêve de gravir l'Everest, est aussi un grand amateur de la gente féminine. Il aime les femmes et elles le lui rendent bien. 
"Il n'existe rien au monde que j'apprécie plus que de donner du plaisir à une femme - le plaisir le plus scandaleusement intense qu'elle ait jamais ressenti de sa vie."
Pourtant, cet apollon au physique de rêve est un mégalo, arrogant, narcissique, avec un énorme complexe de toute puissance, doublé d'un connard, mais il peut se le permettre ! Jonas est doué ! Doué pour donner du plaisir aux femmes. Dans un rapport charnel, son but premier, est faire jouir sa partenaire... il se repaît de son orgasme. Et ce qu'il déteste par-dessus tout ce sont les simulatrices, il en a fait la douloureuse expérience et peine à se remettre (touché dans son orgueil !). 
Quand son frère lui parle du Club, une organisation secrète qui te permet d'assouvir tes fantasmes les plus secrets, Jonas y voit là l'occasion de baiser sans compter... Car son plus gros problème est que, quand on donne l'orgasme de sa vie à une femme, elle en veut plus (c'est bien connu), or lui, une fois l'affaire conclue, il ne tient pas du tout à la revoir. "Emballé, c'est pesé" pourrait être sa devise. Bref, voilà donc pourquoi il décide de soumettre son dossier en vue d'une admission pour rentrer dans ce fameux Club très select. Ainsi, il disposera d'un buffet de femmes à volonté sur lequel il pourra exercer à loisir tout son talent sans se soucier des sentiments. 
Lors de son inscription, il doit remplir un formulaire avec des questions très personnelles sur ses préférences sexuelles, ses envies, ses besoins etc... Et Jonas se lâche, sans barrières, il y déverse toute son honnêteté brutale de ce qu'il veut et de ce qu'il attend des femmes... et au passage, persuadée que la chargée d'admission est une femme, il lui joint un mot, chargé d'érotisme et d'arrogance. 

Celle qui réceptionne ce mot, c'est Sarah Cruz, une jeune étudiante de 24 ans, au caractère affirmé. Elle voudrait bien dire à ce connard prétentieux et arrogant d'aller se faire foutre ! Oh oui, elle voudrait ! Mais si sa lettre l'a hautement agacée, que ses propos l'ont irritée, elle a aussi, pour la première depuis longtemps - voire pour la première fois tout court - été émoustillée à un point inimaginable. À un point où elle est prête, contre toutes les directives, à enfreindre les lois de son job, pourtant très bien payé, et à lui répondre... personnellement ! 
Chose d'ailleurs, qu'elle fait... Elle lui répond avec la même verve et la même honnêteté brutale. Elle lui raconte qu'elle ne peut pas jouir, qu'elle fait partie de ces 10% des femmes qui n'ont et n'auront jamais d'orgasme...
Cette révélation pour cet homme qui ne jure que par la jouissance, est pour lui un défi, son Everest. Son mail, ses révélations, son sens de l'humour et de la répartie, tout l'intrigue, l'envoûte... l'obsède.
Et si, ce qu'il recherchait n'était pas ce qu'il pensait ? 

Le Club est bien plus qu'une romance érotique, c'est une véritable histoire d'amour. 
Au premier abord, on pense d'abord plonger dans un univers de luxure, de dépravations sexuelles, BDSM ou autres, sauf qu'il n'en est pas du tout question. Le Club, ici, n'est qu'une toile de fond !

Le début peine à démarrer et les premiers chapitres, même s'ils sont nécessaires à l'histoire, sont carrément ennuyeux. Je dois avouer qu'au départ, j'étais déçue. C'était mou et leurs monologues respectifs,  bien que parfois drôles ou très hots, sont aussi longs... trop longs. 
Malgré tout, j'ai persisté et j'ai bien fait, car la suite est bien plus réjouissante. 
Nos héros sont complètement barrés, ils ne possèdent aucun filtre et leur honnêteté brutale donne parfois des scènes ou des dialogues bien cocasses.  De plus, ils sont hyper attendrissants, et ça, je ne m'y attendais pas du tout. Jonas n'a de connartitude que l'apparence, car c'est, en vérité, un homme... PARFAIT 😍!! Il sait jouer de sa langue sur les parties intimes d'une femme comme aucun autre ((pfiouuuu 😜 ! oui, cela m'a marqué !), et il ne possède pas que cela comme qualité (même si celle-là figure dans le top 5), il est attentionné, à l'écoute, intelligent, charmant, de bonne compagnie, à la fois doux et brutal quand il le faut (miam) etc.. etc.. etc... la liste est longue, mais comme ses chevilles sont déjà suffisamment enflées, je m'arrêterai là. 
Jonas et Sarah sont deux pièces, pourtant improbables, d'un même puzzle, ils s'assemblent à la perfection et suivre leur idylle est un vrai plaisir. 

Malgré tout, je n'ai pas (encore) complètement décollé... Je crois que j'ai besoin d'un peu plus d'attention de Jonas et qu'il se concentre méticuleusement sur mes points  les plus sensibles pour que l'orgasme (livresque, hein 😉) se déclenche. Je ne doute pas qu'il n'y parvienne ! J'attends donc de pied ferme le tome suivant 😊. Surtout que la fin de ce premier opus laisse présager une suite intense, pleine de rebondissements. 

Et parce que deux avis valent mieux qu'un... 


***Merci à la Collection &Moi pour cette lecture***

J'avais lu par ci par là, quelques avis un peu mitigés sur ce fameux Club, alors, j'avoue que, bêtement, je n'étais pas très pressée de le lire. Mais voilà, je m'y suis plongée et en quelques heures il était lu ! 

Comme la présentation de la langue de Jonas vous a été plus que bien décrite par Solenn, je ne reviendrais pas dessus. 

Pareil pour Sarah la veinarde, qui veut un plan orgasmique de malade avec le type le plus miamesque de la création ! Juste une fois, c'est tout. Ensuite, rideau.  Mais zut quoi !! Moi aussi je veux :p 
Là où mon point de vue diverge sur celui de Solenn, c'est que je ne me suis pas ennuyée du tout lors des premiers chapitres. Ces monologues sont nécessaires pour comprendre la psychologie des personnages et il y avait assez d'humour, pour me tenir accrochée au récit. Allez savoir pourquoi... je devais être dans une période faste de patience. Non, mais sérieux, j'ai vraiment beaucoup aimé l'histoire. 
Par contre, Sarah, la veinarde, elle m'a vraiment énervée ! J'ai même poussé une gueulante en m'écriant : " Mais ferme-là et laisse donc Jonas faire ce dont pourquoi il est doué bordel !!"  
Oui, je sais, je sais, j'ai craqué, mais ça va mieux, je vous rassure.
 
Et puis cette fin qui nous laisse entrevoir autre chose qu'un simple Club de rencontres... pfiouuu, bien joué, car on ne peut QUE craquer pour le tome 2 !

Pour acheter ce roman, cliquez ci dessous
http://amzn.to/2b4MQwN 

Ce livre est un service presse
https://www.facebook.com/collectionemoi/?fref=ts