lundi 13 février 2017

La malédiction d'Oxford de Anna McDonald

Michel Lafon, 05 janvier 2017 - Grand Format 362 pages
Disponible en eBook

Cassandra Blackwell, jeune Américaine d'origine modeste, intègre la prestigieuse Université d'Oxford pour une année d'études. Trois ans plus tôt, elle a reçu de cette ville un message anonyme auquel elle n'a rien compris : " Tu ne peux pas cacher la vérité. Reviens et mets un terme à cette histoire. " 
À l'université, Cassie se lie avec l'élite anglaise, découvre l'atmosphère de ce lieu magique, aux boiseries séculaires et au charme gothique parfois inquiétant. Elle emménage avec la charmante Evie qui l'initie aux traditions et aux rituels immuables de l'école. Mais Cassandra n'a qu'un objectif : trouver la trace du passage de sa mère à Oxford dans les années 1990, comprendre pourquoi, enceinte, elle a fui ce paradis d'un autre temps, puis s'est suicidée quelques années plus tard, et enfin découvrir qui est son père. Grâce à Charlie, un flic local, elle apprend l'existence de " l'École de la nuit ", une société secrète fondée au XVIe siècle qui semble liée à une série de suicides au cœur du campus. 
Cassie approche enfin de la vérité. Une vérité sombre et terrifiante.

Cassandra Blackwell, l'héroïne de ce roman, intègre le Raleigh College d'Oxford en section Philosophie, Politique, Économie. 
Pour cette jeune américaine d'origine modeste, c'est une concrétisation, elle atteint enfin son but ! Non pas celui de réussir ses études, mais de pénétrer dans le saint des saints et d'avoir accès aux archives de l'université. 
La mère de Cassandra, qui s'est suicidée il y a 10 ans maintenant, y a séjourné une année durant. Et lors de cette année, il s'est passé quelque chose qui  l'a transformée à jamais ! Cassandra veut savoir quoi. 
Elle veut découvrir ce qui a poussé sa mère à s'enfuir d'Oxford alors qu'elle était enceinte. Elle veut découvrir quelles étaient ses relations et surtout mettre un nom sur son géniteur...

En voulant déterrer des vieux secrets, Cassandra va se confronter à un mal ancien et puissant... sera-t-elle prête à affronter la vérité ? 

Dès le début du récit, j'ai peiné sur les trop nombreux descriptifs et sur le style d'écriture trop emprunté de l'auteure. Certes sa plume est maîtrisée et talentueuse, mais elle manque, pour moi, de simplicité. 
Je m'attendais à un récit Young Adult alors qu'en fait le ton est beaucoup plus adulte. 
Et Oxford oblige, il y a une certaine condescendance dans le roman que je n'ai pas apprécié. Cela crée une atmosphère guindée et sévère, même si le côté mystérieux du récit est très réussi. 
Personnellement, je pense que ce genre de scénario aurait plus d'impact sur un grand écran que dans un écrit. Je l'imagine parfaitement en film. 
La fin du roman m'a également déçue. C'est bien trop rapide et donne une impression de bâclée. 

Pourtant, je ne peux pas dire non plus que c'est un mauvais roman. Le récit tient la route, l'intrigue est efficace, et l'on a envie de connaître le fin mot de l'histoire. L’atmosphère, bien que lourde et pesante, nous immerge parfaitement dans l'ambiance du récit. Il y a donc beaucoup de choses dans ce roman de réussi, simplement, il n'est pas fait pour moi et je n'en garderai pas un souvenir impérissable.