samedi 1 avril 2017

L'Aura Noire de Ruberto Sanquer

Editions Scrineo, 26 janvier 2017 - Grand Format 470 pages



L apocalypse a anéanti la Terre Arcane voilà 3 157 ans. Depuis, les arbres ont acquis une conscience et les humains, des pouvoirs singuliers. Louyse et ses douze camarades entrent en apprentissage pour devenir des sorcières-guérisseuses, capables de protéger leur peuple en s unissant à la Nature. Un beau jour, cette symbiose est brisée par un Démon assoiffé de vengeance et de conquête, qui jette une malédiction sur Louyse. Celle-ci voit ses proches disparaître les uns après les autres, mais nie l évidence, jusqu à la mort de son amour adolescent. Elle va alors se battre pour se défaire de l Aura noire et sauver son peuple des griffes du démon ! Mais comment porter le poids d un tel destin lorsque l on est une adolescente timide et secrète ?


Bien avant sa sortie, j'avais repéré ce roman ! Avec une couverture aussi sublime, il faut dire que ça tape direct à l'œil. 
Le résumé, intrigant et prometteur, m'a également convaincue de le lire. 

Nous sommes en l'an  3 157, sur la Terre Arcane
Louyse, notre héroïne et narratrice du récit, âgée d'une quinzaine d'années, est sur le point de passer l'Épreuve des novices, afin de devenir une aspirante qui, au terme de sa formation, lui permettra d'avoir ses Ringseys et d'être une sorcière à part entière. 
Ces sorcières sont liées à la nature et plus particulièrement aux arbres doués de conscience. 
Cette épreuve est d'une importance capitale. Échouer est impensable car cela anéantirait le dur labeur de toute la promotion, soit des treize sorcières qui la compose. 

Mais ce que tous ignorent, à commencer par Louyse, c'est que cette dernière est porteuse d'un maléfice lancé par un terrible démon qui menace toute la Sylve. Ce maléfice la nimbe d'une Aura Noire et la mort suit ses pas... Ceux qui croiseront son chemin, sans une protection adéquate, périront.
Le but du démon ? Détruire Louyse avant qu'elle ne devienne une sorcière accomplie et embrasse son destin...

Ma lecture de la première partie de ce récit (il y a deux parties distinctes), s'est faite en dents de scie. Certains passages m'ont beaucoup plu et j'étais à fond dedans, d'autres m'ont laissée de marbre et dans ces cas-là, je décrochais. 
Dans la seconde partie, malheureusement, ce fut pire. Je n'avais qu'une hâte : finir le roman. Non pas pour connaître la fin, mais pour passer à autre chose.
J'en suis la première désolée, car j'espérais beaucoup de cette lecture, mais je n'ai pas accroché. 

L'univers bien que riche et détaillé m'a parfois semblé complexe et du coup un peu confus. 
L'écriture est assez étrange. Parfois le style est soutenu, parfois il est familier, pour ne pas dire enfantin. C'est assez déstabilisant. 

Quant à l'héroïne. Aie ! C'est le gros bémol.
Je ne vais pas dire que je ne l'ai pas aimée, mais elle ne m'a strictement rien fait ressentir...
Elle est insipide, sans émotion. Ces réactions - ou non réactions, devrais-je dire - ne m'ont pas convaincue. Elle se laisse infliger trop de brimades et humiliations sans broncher. Elle est trop victimisée et pardonne également facilement. Pour exemple, le comportement, immonde, de ses camarades envers elle et son absence totale de réaction...

Toutefois, le rythme est très entraînant, jonché de rebondissements et les chapitres courts accentuent cet effet et donnent  au récit une dynamique intéressante et appréciable.
La fin ouverte laisse entrevoir la possibilité d'un second opus que, personnellement, je ne lirai pas (si c'est le cas) même si ma curiosité est titillée. 

En bref ? Si ce roman vous intrigue, je vous conseille de vous faire votre propre opinion, comme on dit "les goûts et les couleurs"... pour ma part, ça ne l'a pas fait, mais ce sera peut-être votre cas ^^.