dimanche 7 mai 2017

Sous ta peau T1, Strong de Scarlett Cole

Collection Emoi, 03 mai 2017 - Grand Format 400 pages
Disponible en eBook

Harper n’avait jamais imaginé entrer un jour dans un salon de tatouage. Pourtant, pour couvrir les cicatrices du passé, rappel constant d’une partie de sa vie qu’elle aimerait oublier, Trent est le seul qui puisse l’aider. Harper s’ouvre peu à peu au charismatique artiste-tatoueur, dont le toucher sur sa peau est magnétique. Mais bientôt ressurgit l’ombre de celui qu’elle a dû fuir : aura-t-elle cette fois-ci la force de se défendre ?

Harper Connelly est une jeune femme de 28 ans. Ancien professeur de collège, elle a tout quitté pour s'installer dans une autre ville... loin, très loin de son passé qui la terrorise encore. 
Ce passé, elle en garde encore la marque, gravée à jamais dans sa chair. Son dos a été mutilé par son ex-petit ami, maintenant sous les verrous.  
Cela fait quatre ans déjà que les faits se sont déroulés. Quatre années, c'est beaucoup et en même temps si peu pour oublier un tel traumatisme. 
Voilà pourquoi elle a déménagé et réside dorénavant à Miami où elle travaille comme serveuse dans un petit café. Elle a totalement changé de vie et personne ne connaît sa véritable identité. 
Depuis, elle ne supporte plus qu'on la touche et vit dans la hantise que son passé ne la rattrape.

Mais Harper, malgré ses craintes et ses phobies, n'est pas du genre à se laisser abattre, elle est bien décidée à aller de l'avant. Si elle ne peut effacer ses cicatrices, elle peut toutefois les masquer ou en faire quelque chose de plus fort. De symbolique. 
Voilà donc pourquoi, un jour, elle franchit la porte du Second Circle Tattoos, un célèbre salon de tatouage. Trent Andrews, le propriétaire, (et un incroyable bogoss) est reconnu dans le milieu pour son remarquable travail. 
Harper veut couvrir l'intégralité de son dos (et donc de ses cicatrices) par un immense tatouage. 

Dès son entrée dans le salon, Trent est bouleversé par la jeune femme. Sa fragilité et ses blessures qui la meurtrissent le touchent droit au cœur. Lui qui, pourtant, est habitué à plus de... frivolité.
Non seulement il accepte de la tatouer, mais il se fait un devoir de la soulager et de l'aider, coûte que coûte, à traverser cette nouvelle épreuve. 

Strong est une très jolie histoire d'amour, narrée à la troisième personne (et à double voix). 
C'est une romance qui prend son temps et s'installe doucement, mais qui coule de source tant elle est naturelle et évidente. 
D'ailleurs le début de cette histoire n'est pas sans rappeler Bad Boy de Helena Hunting. La trame de départ est un peu la même, même si au fil des pages, on s'en éloigne - et tant mieux, cela évite cette sensation de "déjà vu"

Trent est le genre de personnage qui met la joie dans nos tangas et fait fondre notre petit cœur. Il est tout ce qu'un homme doit être (selon moi, bien sûr ☺). Tendre, attentionné, protecteur, taquin, sexy, hot, gentil. 
Il ne cache pas de cadavre dans son placard. C'est un mec cool, mais qui a la tête sur les épaules. Et heureusement pour lui, elles sont suffisamment larges pour supporter les lourds bagages d'Harper. 
Harper possède une fragilité et une sensibilité qui émeuvent et, en même temps, c'est une warrior. Son évolution est incroyable. De chaton apeuré de tout, elle prend au fil du récit du poil de la bête pour devenir celle qu'elle a toujours voulue être. 

La seule chose que je regrette dans ce récit et qui fait baisser ma note, c'est le manque de suspense. Tout est cousu de fil blanc. Les événements sont tellement évidents qu'il n'y a aucune surprise et c'est dommage, surtout avec une trame telle que celle-ci. Et du coup, par effet de ricochets, cela entraîne quelles longueurs déplaisantes. 

En bref ? Un premier roman sympa qui m'a fait passer un joli moment de lecture. 
Le tome deux sera sur Cujo, l'associé et meilleur ami de Trent, et Drea, la meilleure amie de Harper.