dimanche 23 juillet 2017

Mind games de Teri Terry

La Martinière J. Fiction, 18 mai 2017 - Grand Format 428 pages
Disponible en eBook

Dans un monde où les gens passent leur temps dans les mondes virtuels auxquels ils sont connectés grâce à des implants, les individus ont perdu la notion de la réalité. Celle-ci a d'ailleurs perdu tout attrait et ceux qui décident d'y passer leur vie, les Refusants, sont condamnés aux destins les plus médiocres.
Luna est la fille d'une célèbre hackeuse disparue en mission. Elle possède la capacité de rester totalement consciente tout en étant connectée. Cependant, les voyages dans le Vide, tissu infini de possibilités virtuelles créé par la CoPra (Compagnie parasensorielle de réalité artificielle développant l'ensemble des systèmes informatiques et des mondes virtuels), la rendent malade et Luna a choisi d'être une Refusante.
Mais lorsqu'elle est sélectionnée par la Corporation pour un test virtuel qui lui ouvrira la porte des meilleures universités et garantira son avenir, elle décide toutefois de tenter sa chance. Son succès pourrait lui fournir une occasion unique : celle de mettre fin, de l'intérieur, à l'emprise que la Corporation exerce sur les consciences et à la dictature du virtuel. Celle, aussi, de comprendre enfin la disparition de sa mère...


Après avoir adoré sa série "Éffacée", je ne pouvais pas passer à côté du nouveau roman de Teri Terry, même si le monde virtuel n'est pas forcément l'univers que je préfère. 

Nous sommes donc dans un monde où le virtuel domine toute chose... que ce soit la mode, l'éducation, la justice, les jeux etc... chaque individu est connecté. Et, à partir de l'âge de 10 ans, on leur propose un implant. Ceci permet de se connecter au réseau à tout moment, d'avoir des informations en temps réel etc... 
Luna Iverson, une jeune lycéenne, est une  des rares Refusantes de son école. À la différence des quelques camarades qui n'ont pas d'implant comme elle, pour Luna il s'agit de sa volonté propre. Elle n'en veut pas. Sa marginalisation en fait a une cible facile et elle est souvent sujette aux moqueries et  brimades diverses.
Alors qu'elle est considérée comme mauvaise élève - Luna échoue volontairement tous ses examens - elle est se voit admise aux évaluations de la CoPra, un organisme qui contrôle tout le monde virtuel. 
Pensant que c'est une erreur dans leurs bases de données, Luna se rend, malgré sa méfiance, aux tests. Sans le savoir, elle a mis les pieds dans une terrible machination qu'elle seule est à même d'arrêter... 

Sur la base de ce roman, je n'ai rien à redire. Le récit est cohérent, la plume de Teri Terry toujours aussi sympa, et même si je n'ai pas particulièrement aimé ce que j'ai lu, cela n'a pas non plus été une torture. Au contraire, j'y ai trouvé une certaine additivité, et la fluidité du texte permet une lecture facile. C'est entraînant, rythmé et pour les fans du genre, je suis sûre que c'est un roman très chouette.

Pour ma part, je n'ai pas aimé l'univers. J'ai toujours eu du mal à m'immerger dans ce genre de récit et, hélas, cela n'a pas fait exception ici. 
Je n'ai pas vraiment aimé non plus l'héroïne, censée être intelligente, et qui est quand même un brin naïve et idiote. Elle comprend vite, mais il faut lui expliquer longtemps... 
Et enfin, je n'ai pas aimé le dénouement, bien trop expéditif..

En bref ? Un roman qui a du potentiel et qui trouvera sûrement son public. Pour ma part, je n'en garderai pas un souvenir impérissable, même si je ne regrette pas de l'avoir lu pour autant.