lundi 11 septembre 2017

Sissi Impératrice malgré elle de Allison Pataki

éditions l'Archipel, 23 août 2017, 528 pages, disponible au format papier et numérique






1853. Au Palais des Habsbourg, à Vienne, l’empereur François-Joseph Ier peut s’enorgueillir de la puissance de son empire, dont le pouvoir s’étend de l’Autriche à la Russie, en passant par l’Allemagne et la Hongrie.
À la tête de la famille la plus puissante d’Europe, François-Joseph est riche, jeune, et prêt à se marier.
Elisabeth, qu’on surnomme Sissi, duchesse de Bavière, n’a que quinze ans quand elle est introduite à la cour des Habsbourg en compagnie de sa sœur aînée, promise à l’empereur.
Mais ce dernier, attiré par la beauté saisissante de Sissi, son charme rafraîchissant et son esprit vif, décide que c’est elle, en réalité, qu’il veut épouser…
Sissi doit d’abord faire face à un dilemme avant d’être brusquement mise sur le devant de la scène royale. Mais la jeune fille n’a aucune idée des épreuves qui l’attendent…
Le premier volet d’un dyptique retraçant le destin tragique de Sissi, impératrice à 16 ans, mère de quatre enfants, souveraine dépressive assassinée à 60 ans.



Dans ce roman, nous suivons Sissi au coeur du parcours qui a fait d'elle une impératrice.
1853 - 1867 : ce sont quatorze année de la vie de la jeune femme qui nous sont rapportées sous forme de roman.
Sissi est une adolescente de 15 ans, qui aime la nature et l'équitation - qui restera l'une de ses plus grandes passions - lorsqu'elle arrive pour la première fois à la cour impériale d'Autriche.
Elle est là pour tenir compagnie à sa soeur ainée, Hélène, promise à l'empereur François-Joseph.
Mais le jeune homme est ébloui par la nature pétillante de Sissi, son sourire, son sens de la répartie, sa fraicheur et, par-dessus tout, sa beauté.
La jeune fille tombe, elle aussi, sous le charme du jeune homme mais essaie d'étouffer, en vain, ses sentiments car elle sait que c'est Hélène qui est destinée à épouser l'empereur.

Pour une fois - peut-être même l'une des seules fois - François-Joseph tient tête à sa mère, la terrible duchesse Sophie, et parvient à obtenir la main d'Elisabeth.

Mais Sissi aura tôt fait de déchanter car la vie d'impératrice est loin d'être une sinécure : respect du protocole, épiée par ses dames de compagnie prêtes à répandre les rumeurs les plus folles, espionnée à chaque instant par la comtesse Esterhazy, sous les ordres de sa future belle-mère : la despotique et manipulatrice Sophie qui n'aime pas et n'aimera jamais cette femme pour laquelle son fils a osé la défier !
Malgré  - ou à cause - de sa jeunesse, Sissi aura bien du mal à se plier à toutes ces règles, ces convenances et le conte de fée qu'elle pensait vivre va vite se révéler être un cauchemar éveillé.

Son époux ne fera rien pour l'aider - ou si peu - soutenant très - trop - souvent sa mère au détriment de sa jeune épouse, allant jusqu'à accepter qu'elle soit séparée de ses enfants et qu'ils soient élevés par leur grand-mère.
Une suite de déceptions, de chagrin, de colère, de rancoeur qui creusera un fossé de plus en plus grand entre les deux époux.

Impératrice d'Autriche, Sissi ne se sentira jamais chez elle dans ce pays.
C'est pour la Hongrie que la jeune femme va avoir un vrai coup de coeur - amour que lui rendront bien les hongrois - un pays dont elle deviendra la Reine.

  Laquelle d'entre nous  peut affirmer n'avoir jamais entendu parler - à défaut d'avoir regarder les films - de l'histoire de Sissi devenue Impératrice d'Autriche ?
Pour ma part, ma jeunesse a été bercée par les films que j'ai visionné un nombre incalculable de fois, toujours avec le même plaisir, la même émotion pour revivre le destin - parfois tragique - de cette ravissante jeune femme immortalisée sous les traits de Romy Schneider.

L'actrice présentant d'ailleurs une assez grande ressemblance avec le portrait de l'Impératrice Elisabeth.

Je n'ai pu m'empêcher, au cours de la lecture, d'avoir des flashes de certaines scènes des films qui collaient parfaitement à la réalité.
Par contre, la vraie vie de Sissi a été beaucoup moins romanesque et François-Joseph beaucoup moins charmant !!!
Mais la belle-mère était tout aussi imbuvable et invivable que dans les films !

En bref, une lecture passionnante qui nous permet de découvrir le vrai destin hors-norme de cette jeune femme que rien ne destinait à occuper une telle place dans l'histoire.
Une première partie qui nous donne l'irrésistible envie de découvrir la suite de ce destin tragique !


http://www.editionsarchipel.com/livre/imperatrice-malgre-elle/


http://amzn.to/2gVxzpf