vendredi 23 février 2018

Wrong T3 Trust de Jana Aston

Trust: Wrong, T3 par [Aston, Jana]
Milady, 24 janvier 2018 - Grand Format 405 pages
Disponible en eBook


Je rêve de coucher avec Boyd Gallagher, mais je ne sais pas comment m’y prendre. Vraiment pas. J’étais censée dire quelque chose après ce baiser ? Ce n’était qu’un baiser. Torride et follement excitant, mais tout de même. Ce n’était pas une invitation. Cela ne veut pas dire qu’il voulait coucher avec moi. Si ?
Tout réussit à Chloe. Son diplôme en poche, elle a trouvé le job de ses rêves et dégoté un appart pour entamer sa vie adulte du bon pied. Il ne lui manque plus qu’une chose pour que son bonheur soit parfait : une histoire d’amour. Toutes ses amies sont casées avec des princes charmants, alors pourquoi pas elle ? Peut-être parce que Chloe est gauche, maladroite, complexée. D’ailleurs, son dernier rendez-vous en date s’est soldé par un interrogatoire... Mais pourquoi faut-il que l’agent assis en face d’elle soit si sexy ?


 Dans ce troisième (et dernier) opus de Wrong, nous faisons plus ample connaissance avec Chloé, la meilleure amie d'Every (tome 2) et Boyd (le demi-frère de Sophie - héroïne du tome1). 

Chloé Scott, à l'inverse de sa meilleure amie Every, est d'une extrême timidité. Autant, avec les enfants (elle est instit de CE1), ça passe crème, autant avec les adultes, surtout s'ils sont de sexe masculin, cela devient de suite plus périlleux. Et quand Chloé panique : elle dit beaucoup de bêtises. 
Elle rêve de trouver le grand amour, mais comment faire ? Vouloir n'est pas pouvoir. Et les rencards foireux s'enchaînent... 
Jusqu'au jour où  l'agent spécial Boyd Gallagher,  le frère outragement sexy de Sophie, lui demande une faveur...

Une nouvelle fois, c'est une romance toute mignonne que nous propose Jana Aston. Le genre de lecture distrayante, sexy et sans prise de tête. 
L'humour est une nouvelle fois au rendez-vous. Certains passages m'ont bien fait rire, même si d'autres, un peu "forcés" m'ont tiré quelques grimaces. J'ai eu l'impression que l'auteure en faisait parfois trop. Ce qui est embêtant, car l'image de l'héroïne peut prendre un coup. Elle passe parfois pour une idiote, naïve et neuneu, alors qu'elle ne l'est pas en réalité. 
En dehors de ce petit bémol, j'ai pris beaucoup de plaisir avec cette romance. Ce n'est pas le genre de récit qui marque les esprits, cependant, pendant quelques heures, j'ai rêvé, souri, aimé... ce que je trouve déjà très bien. 

En bref ? Une romance feeling good, à la fois tendre et épicée. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente