samedi 31 mars 2018

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet

Taurnada éditions, 15 mars 2018, 224 pages, disponible au format papier et numérique






Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé.
Il faut faire vite, agir rapidement.
Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.
Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages.
Et s'il était déjà trop tard ?

 
Dans ce récit, nous suivons le même tandem que dans Sans raison, à savoir : Josey Kowalsky et Paul Ackerman.
Mais cette fois - et c'est tant mieux car Josey a déjà assez souffert - c'est Ackerman qui vient solliciter l'aide de Kowalsky.
Son frère jumeau, Eric, avocat de son état a disparu ! 
Grâce à ce lien si particulier qui unit les jumeaux, Paul sait, sans aucun doute possible, que cette disparition n'est pas normale, son frère a été très probablement kidnappé !

Au vu de leur passé commun, c'est tout naturellement que Paul se tourne vers Josey pour l'aider à retrouver Eric.

Ils vont très rapidement comprendre qu'il s'agit d'une course contre la montre qui s'engage car plus les heures passent,  plus s'amenuisent les chances de retrouver Eric vivant !

Au cours de leur enquête, ils vont lier connaissance avec Léa, une jeune femme charmante, qui ne laisse pas Paul indifférent et qui est, elle aussi, à la recherche de son frère mystérieusement disparu.
Notre trio part donc sur la piste des ravisseurs, leur investigation va les mener au coeur d'un univers totalement inattendu, malsain et terrible !

Le fruit de ma colère pourrait être considéré comme une suite de Sans raison, pas parce que les deux affaires sont liées mais parce que nous retrouvons les personnages présents précédemment.

Cependant, nul besoin d'avoir lu le premier pour découvrir le second !

Le thème de ce roman est moins sombre mais uniquement parce qu'il n'y a pas d'enfant mis en cause car nous plongeons quand même dans un monde de violence, de torture, de vengeance et de sadisme.

Je peux comprendre - totalement - les motivations des tortionnaires mais les méthodes employées me semblent, pour certains cas, un peu extrême.

Car l'horreur est bien présente mais entre bourreaux et victimes, la frontière se révèle parfois un peu floue ! 

Je ne minimise  pas les traumatismes subis - loin de là - car les "victimes" enlevées n'ont aucune excuse -  mais je crois que les bourreaux, aveuglés par leur besoin de vengeance, auraient dû mieux ciblers leurs victimes, ratisser moins large et adapter la sentence à la faute et non faire un amalgame.

 J'en veux pour exemple Eric ! (cela étant mon avis personnel, bien entendu)
 
Mais chut, j'en ai déjà trop dit !

Pas facile de parler d'un tel roman sans dévoiler l'intrigue; cette intrigue qui fait justement tout l'intérêt du récit !

Le duo Kowalsky/Ackerman fonctionne très bien, ce sont deux êtres tourmentés, marqués par la vie - et par la mort - qui se comprennent et acceptent leur côté sombre respectif !

En bref, une enquête bouleversante dans les profondeurs de la douleur, quelle soit physique ou mentale, de la torture, de la vengeance, de la folie humaine qui vous laisse comme un arrière-goût d'amertume et de dégoût pour certains êtres dits humains !


https://www.taurnada.fr/catalogue/thriller/lfdmc/



https://amzn.to/2GjJzsc

Pour découvrir la chronique précédente, cliquez sur la cover
http://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2015/05/sans-raison-de-mehdy-brunet.html