mercredi 11 juillet 2018

International Guy - Paris d'Audrey Carlan

Editions Hugo Roman/Broché 180 pages/12juillet 2018
Disponible en eBook


Un homme au service des femmes. 
Découvrez le premier opus de l'agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Faites la connaissance de Parker Ellis et ses comparses. 
La première mission de l'agence International Guy se déroule à Paris dans l'univers des parfums.
Nos trois héros débarquent dans la capitale afin de venir en aide à Sophie, jeune héritière d'une grosse société. Le Dream Maker – Parker –, le Love Maker – Royce – et le Money Maker – Bo – vont unir leurs forces et leurs compétences pour se mettre au service de la jeune femme. 
Entre leurs mains expertes, elle va s'épanouir et devenir une chef d'entreprise efficace et sûre d'elle. Les trois experts sauront-ils rester professionnels face à l'éclosion d'une jeune femme sexy ?






Avant de parler de l'histoire arrêtons nous sur ce qu'est International Guy. Cette nouvelle série d'Audrey Carlan se présente sous le même format que Calendar Girl. Un livre d'environ 180 pages, publié chaque début du mois. Dans chaque livre, le héros, Parker Ellis, se rendra dans une grande ville différente, partout dans le monde. Les deux premiers tomes, publiés ce mois-ci, se passeront donc à Paris, puis à New York.

Le fondateur de l'agence International Guy Inc. est Parker Ellis, dit le Dream Maker. Il est associé à ses deux meilleurs amis (des frères d'une autre mère comme il aime dire) : Royce Sterling, le Money Maker, un surdoué dans tout ce qui touche aux finances et Bogart Montgomery (Bo), le Love Maker, celui qui à l’œil artistique, qui est doué dans le relooking et la mode. C'est ce que j'appelle un métrosexuel. Il s'épile intégralement, prend soin de son corps et de son apparence. Je l'adore et j'espère vraiment qu'on en saura plus sur lui...

Parker, lui, a un don. Il comprend les femmes (oui oui c'est un don, c'est lui qui le dit !) ça tombe bien car il les aime. Toutes !
Jeunes ou âgées. Studieuses ou bombes sexuelles. Blondes, brunes, rousses, petites ou grandes... TOUTES ! Son agence est au service des femmes. Aucune demande n'est bizarre ou compliquée : vous êtes une femme, vous avez un rêve à réaliser, un problème dans votre vie, un manque de confiance en vous, vous avez de l'argent pour payer International Guy ? Alors Parker, Bo et Royce sont à votre entière disposition. Mais attention, ce ne sont pas des escorts, du tout ! Ils sont là pour vous aider, vous seconder, vous donner des conseils et vous rendre la vie plus facile. 
Quoi de mieux ? Ensuite, si attirance sexuelle il y a avec certaines clientes, nos trois amis ne se refusent rien, bien au contraire.

Dans ce premier épisode, nos trois amis se rendent à Paris pour aider Sophie Rolland qui vient d'hériter du groupe Rolland, un empire du parfum. C'est la plus grande firme française et le PDG, père de Sophie, est mort subitement d'une crise cardiaque. La jeune femme se retrouve propulsée à la tête de cet empire sans vraiment y être préparée. International Guy va mettre tout en œuvre pour l'aider. Bo s'occupera de son look, Royce contrôlera les finances de l'entreprise et Parker se chargera de rendre Sophie plus sûre d'elle et lui apprendra à s'affirmer. L'alchimie passe si bien entre eux, qu'ils ne tarderont pas à coucher ensemble... en toute amitié bien sûr. 


Voilà pour le topo !

Si vous avez aimé Calendar Girl vous allez encore plus aimer International Guy. Parker et ses amis sont des trentenaires sexys et ont le feu aux fesses (oui, j'assume ce terme, on le dit bien pour les femmes non ?) Ils sont assez portés sur la "chose", surtout Bo qui aime coucher tous les soirs avec des femmes différentes. 
Royce est plus mystérieux sur sa vie intime pour le moment. 
Parker, s'il aime "s'allonger", attend aussi le grand amour, en fait je le soupçonne d'être un romantique dans l'âme. Et pourquoi pas Skyler Paige, l'actrice mondialement connue, sur laquelle il fantasme et qu'il admire depuis tant d'années ? 
D'autant plus qu'à la fin du livre, nous avons un avant-goût du suivant qui nous emmènera à New-York et pour aider qui ? Je vous le donne en mille ? Skyler Paige en personne...

Mais j'anticipe. Je disais donc, que j'ai beaucoup aimé ce premier opus. C'est une lecture légère, sans prise de tête, idéale pour passer deux petites heures à rêver sur le grand amour, à visiter les plus belles villes du monde et à fantasmer sur le corps sexy de Parker qui nous fait exploser nos petits tangas qui font grise mine après un hiver glacial.


Et comme d'habitude, Audrey Carlan met toujours une petite touche de sérieux et ici c'est sur le harcèlement sexuel et l'abus de pouvoir dans le monde de l'entreprise.

Pas de note pour le moment, car sur un seul épisode de 180 pages, j'ai du mal à mettre une vraie appréciation mais cette petite image m'accompagnera pour les débuts.


Parce que deux avis valent mieux qu'un...

Bon. Je vais être moins enthousiaste que Fatima sur ce coup-là. Ce premier tome n'est pas très folichon pour moi. C'est un peu un Calendar Girl version masculin, et sincèrement, ça sent le réchauffé. Du coup, l'intérêt s'estompe un peu, à contrario des faiblesses qui, elles, ressortent. Surtout qu'à bien y réfléchir il n'y a pas vraiment d'intrigue dans ce premier volet. Tout du long de ma lecture, je me suis demandée qu'elle était le but, mais force est de constater qu'il n'y en a pas. 

Ce premier tome est assez plat, il faut le reconnaître. Certes, il plante le décor, donc on peut espérer que la suite soit plus entraînante. Mais pour l'instant, je ne peux m'empêcher d'être déçue. L'intrigue est absente, le scénario dans son ensemble est plutôt fade. Quant à la "romance", ou plutôt la relation entre Sophie et Parker, je suis plus que dubitative. Par la façon dont elle a commencé, premièrement : Parker, chargé de relooker Sophie lui colle son érection dans les fesses pour lui montrer que sa tenue est parfaite lors des essayages... effectivement, c'est très professionnel. Et comme Sophie ressemble à un encéphalogramme plat, elle ne réagit pas. Tout est normal. Bref ! Mais même le dénouement de cette relation m'a laissée perplexe. Cela me semble un peu facile tout ça, quoique avec Sophie qui n'a pas une once de caractère (oui, je ne l'ai pas aimée), ça reste cohérent. 

En bref ? Ce premier volet manque d'un peu de... tout. Alors je mets toutes mes attentes pour la suite. On va dire que c'était un échauffement, je ne perds pas espoir ☺

https://amzn.to/2J9d7JZ

https://www.facebook.com/HugoNewRomance/?ref=br_rs