mercredi 31 décembre 2014

Charley Davidson T6, Au bord de la sixième tombe de Darynda Jones

Milady 05 décembre 2014, Poche 432 pages


La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Mais Charley Davidson n'est pas comme la plupart des filles. Détective privée et faucheuse en formation, elle a tendance à semer la pagaille autour d'elle, surtout quand elle a bu du café.Son bien-aimé Reyes est certes le seul fils du diable mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont Charley pouvait rêver. Malgré tout cela, quand elle met la main sur le fichier du FBI concernant l'enfance de Reyes,elle ne peut pas s'empêcher de l'ouvrir. Et ainsi, déchaîner les enfers.

Je l'ai lu !! Je l'ai lu !! Je l'ai lu !!!!  Je- l'ai- LU !!!  ENFIN !!!!!!!!! (oui ça mérite bien une petite gigue)
Vu comment j'ai attendu ce sixième volet, je peux vous dire que mes exigences le concernant étaient drastiques. Et alors me direz-vous,  ce  tome six relève-t-il le défi ? (si je crie vous pensez que vous allez comprendre ?) AAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaah (oui j'aime crier) Mon dieu ! Quel tome ! Quel pied !!!! 

Si comme moi, vous avez  mis tous vos espoirs, dans ce tome six, je vous jure que vous ne serez pas déçu ! 
L'auteur nous emporte une nouvelle fois, sans que cela soit répétitif ou autre, dans les aventures farfelues de Charley. C'est encore une fois, un pari réussi !! C'est drôle, intense, captivant, émouvant (Mon dieu ! Mon cœur a failli lâcher!), mais aussi surprenant et envoûtant. Quant à la relation Charley/Reyes, que dire, à part qu'elle est splendide ? Le couple mythique ! 

Dans ce tome :
- Charley est en phase de découvrir  Spoiler qui sont les parents biologiques (terrestres j'entends) de Reyes...
- Un nouveau client, Mr Joyce, se pointe à son bureau avec une demande incongrue : retrouver son âme ! Oui, oui, ce dernier pense (et à raison d'ailleurs) avoir perdu son âme lors d'une partie de poker, avec un certain Dealer. Ce dernier s'avère être un démon, d'un genre particulier...
- Deux inconnus pénètrent dans l'appartement de Charley et la menacent, flingue sur la tempe, de retrouver une personne faisant partie du programme de protection des témoins, sous peine de voir disparaître un ami proche (le hic c'est qu'elle ne sait pas quel ami est menacé). 
- Et elle doit répondre à cette fameuse question : Oui ou non ??! 


Cet opus est pour moi, le plus riche et intense que ce soit en action mais surtout en émotions !! Bordel ! Mon cœur a frôlé l'arrêt cardiaque (j'ai dû arrêter ma lecture à un moment, tellement je flippais !). Et puis quand il n'était pas en tachycardie par le stress et la peur, il était en arythmie à cause de Reyes et sa façon d'être. Il y a un passage avec une histoire de mur - mon dieu (oui je blasphème beaucoup, je trouve aussi) - ce passage est renversant, sublime, merveilleux ! Reyes ne fait jamais les choses à moitié... Et ce mur là, c'est magique ! Trop beau ! ça peut paraître bête, mais ça m'a totalement chamboulée, tourneboulée. L'un des plus beaux  moments de cette série. 

Quant à la fin du tome, il y a un scoop !! Et ouaip ! Nous voila avec une grande révélation (comme si j'avais besoin  de ça pour trépigner d'impatience !! Arf Darynda Jones veut ma mort !!!).  Et quel scoop !!! pfiou ! Comment fait-on maintenant pour attendre le tome 7, hein ??!
C'est fou... Avant, j'étais en dépression car je ne l'avais pas lu, et maintenant ? bah, je suis de nouveau en dépression car j'ai fini de le lire !!  sniiiiiif ! Ô monde cruel !

Je vais m'arrêter là, histoire de ne pas en dire plus et de ne pas spoiler, pourtant ce n'est pas l'envie qui me manque de tout déballer lol. 

En posant un regard neutre sur cette série (comment ça mon regard n'est pas neutre ?! Mais si, je suis très objective et pas du tout excessive - mauvaise langue ! ), donc en posant un regard neutre (j'insiste !), je dirai que cette saga est (de loin) la meilleure série Bit-lit qui existe (vous voyez, je suis neutre na !). 
Darynda Jones sait se renouveler et nous transporter à chaque tome. Je dirai même que chaque volet est meilleur que le précédent (ce qui est très rare dans une série !).
Je ne veux qu'une chose, que cette série continue encore et encore, de me surprendre, de me faire rire, de me faire pleurer.....de me faire vibrer !!

C'est bien évidemment un énorme coup de cœur !!
10/5
(na !!)


***

Retrouvez les autres chroniques en cliquant sur l'image 
Vous pouvez également jouer au quizz Charley Davidson ici


Les tee-shirts de Charley :

Note à moi-même : Merci de toujours être là pour moi. (Tee-shirt)
Des fois, j'ajoute "boire du café" à ma liste de tâches juste pour avoir l'impression d'avoir accompli quelque chose. (mise à jour de statut)
"Souvenez-vous, on s'amuse toujours bien jusqu'à ce que quelqu'un perde un œil, et après, c'est "cool ! Un projectile gratuit !" (tee-shirt)
Tu crois à l'amour au premier regard ou il faut que je repasse devant toi ? (tee-shirt)
J'ai l'intention de vivre éternellement. jusque-là tout va bien. (tee-shirt)
Je suis vierge. Mais c'est un vieux tee-shirt. (tee-shirt)
Je ne suis pas sûre à 100% mais je crois que ma tasse de café vient de me dire "Tu es mon esclave;" (mise à jour de statut)
667 : voisin de la bête. (autocollant pour voiture)
Je suis actuellement sans surveillance. Ça me fiche la trouille à moi aussi, mais les possibilités sont infinies.(tee-shirt)
La personne qui était chargée de s'assurer que je ne fasse pas de conneries est virée. (tee-shirt)
Mon but, dans la vie, c'est qu'on donne mon nom à une maladie mentale.(tee-shirt)
On s'amuse toujours bien jusqu'à ce que quelqu'un perde une couille. (tee-shirt)
Préférais être en Virginie. (tee-shirt souvent porté par Reyes).


Quelques extraits :

Tout ce dont je me souviens ensuite était Reyes qui me souriait tandis que le soleil filtrait dans son appartement, les cheveux en bataille, les paupières alourdies par les restes du sommeil. Je m'étirai tandis que les trois petits mots que toute femme rêve d'entendre franchirent ses lèvres sans effort. Comme si c'était quelque chose qui arrivait tous les jours. Comme s'ils ne comptaient pas plus que tout au monde à mes yeux.
— Du café, Dutch ?
Et je tombai amoureuse.
Follement amoureuse.

Pfiouu (ça se passe de commentaire ) :
— Dutch, me coupa-t-il. S'il te plaît, ne me demande pas ça. C'est une noirceur que je ne peux pas partager. Je te perdrais à jamais, et tu es la seule que j'aie jamais voulue. Tu es littéralement la lumière dans mes ténèbres, la rédemption de mon passé. J'ai attendu ta naissance sur Terre durant des siècles juste pour pouvoir me baigner dans ton halo.


2 commentaires:

  1. aaaaaaarf cette série est ma bible ! super article ;)

    RépondreSupprimer
  2. Aaaaaaaarf ! Cette série est ma bible ! Super article ;)

    RépondreSupprimer