lundi 4 mai 2015

Outlander T4, Les tambours de l'automne de Diana Gabaldon


J'ai Lu, 25 mars 2015 - Semi Poche : 1152 pages
(disponible en format eBook)
En vente sur le site J'ai Lu Pour Elle
 J'Ai Lu Pour Elle

Pour fuir l’oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois, lorsqu’ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l’Amérique est à l’aube de son Indépendance : tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l’Histoire.
Restée en sécurité dans le xxe siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu’un sort tragique guette ses parents, elle met tout en œuvre pour les rejoindre dans le passé... avant que les portes du temps ne se referment sur eux.

**Merci à Elsa et aux Éditions J'ai Lu pour ce roman**

Ce roman est le plus épais des quatre tomes : 1140 pages ! Outch. Moi qui n'aime pas les pavés, j'ai été gâtée. Heureusement, j'adore cette série, et ce volet, malgré un début difficile, est tout aussi génial.

Après leur périple en Jamaïque, Jamie et Claire accompagnés par Ian, Duncan et Fergus, mettent le cap sur le Nouveau Monde, bien décidés à mener une vie tranquille, loin des nombreux tumultes qu'ils ont déjà traversé. 
À l'aube de la guerre d'indépendance, les voici en Caroline du Sud. Entre l'esclavagisme qui excède Claire, les épidémies de variole et de rougeole qui déciment la population et, par-delà leurs terres, la "menace" des sauvages (les indiens)... pas sûr que leur vie soit aussi paisible qu'ils l'imaginaient...

De son côté, Brianna, restée en 1969, se rapproche de Roger. C'est indéniable, ils sont tous les deux épris l'un de l'autre et ne peuvent se le cacher plus longtemps. 
Mais en faisant des recherches sur le passé de ses parents pour retrouver leur trace, Brianna va tomber sur leur avis de décès. Sans trop réfléchir, et poussée par l'instinct et l'amour qui l'unit à sa mère, elle décide de les rejoindre et de traverser les portes du temps, sans prévenir Roger de ses projets...

J'ai trouvé la première moitié du livre -  c'est-à-dire à peu près de 600 pages tout de même - un peu trop longue. D'ailleurs j'ai mis trois semaines pour la lire. Elle est bien oui, mais elle manque de piment et d'action, ce qui a pour effet, une certaine monotonie.
Par contre, dès l'arrivée de Brianna dans le passé, le récit prend une tout autre dimension. Il devient beaucoup plus intense et palpitant (doux euphémisme !). J'ai dévoré la seconde partie du roman. Elle m'a secouée, enivrée, apeurée ! Je crois que je suis passée par tous les sentiments, oscillant entre joie et colère, rire et pleurs, totalement submergée par cette rafale d'émotions ! C'est incroyable cette fièvre qui nous brûle, nous consume  et nous incite à lire encore plus vite, calquant les battements de notre cœur au rythme endiablé que prend le récit. 

J'en ressors au final totalement conquise. Je déplore juste que les tomes soient si gros, ça a tendance à me démotiver alors que le contenu est superbe et bien souvent passionnant. De plus, c'est fascinant le nombre de choses qu'on apprend avec cette série - c'est une mine d'informations sur l'histoire et les coutumes de l'époque. Je suis toujours aussi impressionnée par la richesse de cette série !

Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes

Ce livre est un service-presse des Editions J'ai Lu
J'Ai Lu Pour Elle