mardi 14 juillet 2015

Quatre ans plus tard de Monica Murphy

Milady Romance, 10 juillet 2015 Grand Format 320 pages
(disponible en eBook le 15 juillet 2015)



Owen est l'étudiant le plus sexy du campus, et il accumule les conquêtes. Mais il traverse une période difficile et est sur le point d'arrêter ses études, faute de résultats satisfaisants. Pour lui venir en aide, sa soeur Fable lui finance des cours particuliers. C'est ainsi qu'Owen rencontre Chelsea, jeune femme intelligente et introvertie... rien à voir avec les bimbos qu'il collectionne. Pourtant, il ne peut pas s'empêcher de penser à son regard envoûtant.



**Merci à Aurélia et Milady Romance pour cette lecture**

Dans ce quatrième tome, nous voici avec Owen Maguire, le petit frère de Fable.
Comme le dit le titre, quatre ans se sont écoulés et depuis, Owen a bien grandi. Ce n'est plus un adolescent en manque d'amour de sa mère, mais un beau jeune homme de 19 ans. 
Concernant sa "mère", Owen a toujours été plus faible que Fable. Couper les ponts avec elle a été plus difficile car malgré la méchanceté de cette dernière, c'est sa mère et il culpabilise de la laisser seule. 

Voilà pourquoi, alors qu'il était en passe de suivre les traces de son beau-frère Drew, d'être un champion de football lui aussi, d'être un "bon gars" au comportement et à la scolarité irréprochables, Owen dérape. La cause ? Comme à son habitude, sa mère
À l'insu de sa sœur, qui vit dorénavant loin avec son mari et leur bébé, leur vicieuse mère a refait surface. Profitant de l'éloignement de Fable pour l'alpaguer et le culpabiliser, elle lui demande sans cesse de l'argent et de la beuh. Ne pouvant dire non à sa mère, Owen est tombé dans une spirale infernale, et seuls l'alcool, la drogue et les filles, lui permettent de s'évader de ce cauchemar. 
Seulement, faire sans cesse la "fête" n'est pas sans conséquences et les notes d'Owen sont en chute libre. 
Pour pouvoir valider son trimestre, il n'a d'autre choix que de prendre une tutrice. Son année scolaire en dépend, ainsi que sa place au sein de l'équipe. 

Chelsea Simmons a l'apparence d'une jeune vierge effarouchée, et d'ailleurs, elle n'en pas que l'apparence, elle l'est également ! Sa mère lui a toujours dit, "les hommes sont des menteurs, ne t'en approches pas" et il faut croire qu'elle a suivi ses conseils. Après une mauvaise expérience où il est question de langue de veau lui labourant la glotte (peut-être pas dit dans ces termes lol), Chelsea a décrété que les garçons, ce n'était pas pour elle. Si c'est ça un baiser, non merci, elle n'en veut pas. 
Elle préfère consacrer son temps à ses études. Et elle est très douée pour ça, c'est même un petit génie, une jeune prodige comme le disent ses professeurs. 
Comme Chelsea a besoin d'argent, de beaucoup d'argent, elle met son savoir à profit, en donnant des cours particuliers aux "cancres" qui en ont besoin. 
Le nouvel élève dont Chelsea doit s'occuper n'est autre qu'Owen. 

Un monde sépare Owen et Chelsea. D'un côté nous avons le sportif, collecteur de filles et plus souvent défoncé qu'il ne devrait ; et de l'autre, la petite vierge  polie et collet monté, à l'intelligence remarquable. Cependant, malgré leurs différences, l'alchimie entre eux est là... inexplicable certes, mais pourtant bien réelle...

Retrouver la plume de Monica Murphy est toujours un plaisir. C'est une valeur sûre. Je savais, avant même de commencer ce 4ème tome, qu'il allait me plaire. Et ça n'a pas loupé, j'ai une nouvelle fois été transportée par l'histoire, émue par nos héros et charmée par la plume de l'auteur. 

Owen m'avait séduite dans les précédents tomes, c'était le petit frère attendrissant qui laissait présager un énorme potentiel de virilité. Quatre ans plus tard, ça se confirme, Owen est devenu un killer de culotte, bad boy malgré lui, sexy et protecteur comme on aime. De plus, cette fragilité qu'il dégage, surtout lorsqu'il s'agit sa mère, le rend extrêmement touchant. 
Chelsea est un personnage tout aussi attachant. Vierge, oui. Effarouchée, un peu. Guindée, sans aucun doute. Elle a une personnalité introvertie et peut même parfois être culcul. Mais tout ceci fait son charme. Et puis, Chelsea est bien plus complexe qu'il n'y paraît, elle aussi cache des secrets et a quelques squelettes dans son placard. Sa rencontre avec Owen va lui permettre de se lâcher, chacun fait ressortir le meilleur de l'autre, le pousse vers le haut et voir leur évolution est vraiment touchante.

C'est donc, pour moi, une nouvelle fois une réussite. J'ai pris énormément de plaisir dans cette lecture. 
Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes