dimanche 27 septembre 2015

Wild Seasons T3, Dark Wild Night de Christina Lauren

Hugo Roman, 01 octobre 2015 - Grand Format 
(disponible en eBook)


Jusqu'à présent ils sont simplement amis. Embrasser Lola, est à peu près la seule chose à laquelle Oliver s'autorise à penser ! Pour essayer de l'oublier, il se lance dans un plan cul avec une étrangère, qui le conduit simultanément, à être tout à la fois exalté et dévasté. Serait-ce sa seule chance de passer à autre chose ? Ou au contraire cette aventure avec une inconnue, va t-elle le conduire à tomber plus profondément encore, amoureux de Lola ?

**Merci à Marie et aux Éditions Hugo Roman pour cette lecture**

Dans ce tome, nous voici avec Lola et Oliver, les geeks de la bande. Tous deux sont beaucoup plus discrets, moins exubérants et surtout, plus réfléchis que le reste de la troupe (Harlow/Finn et Mia/Ansel)... d'ailleurs, de leur escapade à Vegas où tous ont fini mariés, ce sont les seuls à ne pas avoir consommé leur mariage. 
Ils n'ont pas consommé, mais ils sont devenus inséparables, les meilleurs amis. 
Non seulement de caractère, ils se ressemblent, mais ils ont en plus une passion en commun : la BD. 
Oliver tient une librairie de comics située à quelques pas seulement de l'appartement de Lola et London (la coloc de Lola). Quant à Lola, elle est en phase de devenir mondialement célèbre avec la BD qu'elle a écrit et illustrée elle-même, Rozor Fish, et dont les droits viennent d'être achetés par un grand producteur d'Hollywood. 

Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Oliver et Lola sont plus complices et liés que jamais... sauf que... sauf que... ils se mentent ! 
Meilleurs amis ? C'est certain. 
Mais fantasme-t-on sur son/sa meilleur(e) ami(e) ? En toute logique, non. Sauf eux !!
Et là, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Ils se désirent, se veulent... plus que ça... ils s'aiment ! mais n'osent se l'avouer et encore moins l'avouer à l'autre.

Entre timidité, maladresse, peur de détruire leur belle amitié ou peur tout simplement d'être rejeté et de ne pas plaire... Oliver et Lola parviendront-ils à dévoiler enfin leurs sentiments ?

Comme pour les autres tomes, c'est une romance à deux voix (celles de nos héros Lola et Oliver), en alternance à chaque chapitre. 
Après avoir eu un tome 2 explosif avec Finn et Harlow, celui-ci est beaucoup plus sage, plus intimiste. Christina Lauren se base, ici, beaucoup plus sur les sentiments de nos héros. La psychologie des personnages est plus développée que pour les précédents volumes qui accentuaient les scènes de sexe et les tensions sexuelles entre les protagonistes. Non pas qu'il n'y ait pas de sexe ici, mais il est à la fois moins présent et moins osé. Ce qui correspond assez bien, je trouve, aux traits de caractère de nos personnages... À la fois tendres, doux,  mais aussi puissants, possessifs et dévorants... tout comme leur amour. Donc, les sentiments m'ont paru plus sincères, plus profonds avec ce roman, du fait qu'ils soient plus travaillés, et le résultat est vraiment très plaisant ! 

Je suis ravie d'avoir découvert notre dernier couple de mariés/divorcés, maintenant il nous reste Landon à découvrir... On ne peut décemment pas, la laisser sans sexe jusqu'à sa ménopause, comme elle l'envisage, si ?

Et parce que deux avis valent mieux qu'un...

 

***Merci à Marie et Hugo Roman pour cette lecture*** 


Lola et Oliver sont le troisième couple de mariés puis divorcés dans la foulée, lors de cette nuit de folie à Las Vegas. Mais contrairement aux deux autres couples, ils n'ont pas consommé (leur mariage). Pourtant, Lola l'avait bien proposé à Oliver, mais ce dernier a préféré s'en tenir à une amitié.
Depuis, ces deux-là sont les meilleurs amis du monde. L'attirance est là, bien présente, mais aussi bien Lola qu'Oliver préfèrent l'étouffer de peur de voir s'envoler leur si belle complicité.

Mais Cupidon n'a pas dit son dernier mot.

La plupart du temps, j'aime lorsque les héros d'une romance sont dans la confrontation, le refus de l'amour, avant de tomber dans les bras l'un de l'autre. Rien de tout ça dans ce troisième opus de Wild Seasons.
Et pourtant, j'ai beaucoup aimé Lola et Oliver. Leur amour tranquille mais néanmoins intense m'a emportée. J'ai été séduite par la sérénité qu'ils dégagent et leur amour évident (sauf pour eux).
Certes, ils refusent d'admettre qu'ils s'aiment, privilégiant leur belle complicité, mais néanmoins, quand ils osent le faire, c'est tout en douceur, comme une évidence. Il ne faut donc pas s'attendre à un feu d'artifice, à une montée d’adrénaline avec ces deux héros. 

Une lecture pépère, bien au chaud dans ses charentaises, avec juste ce qu'il faut de sexy.

Pourtant, Lola m'a plus qu'agacée avec ses questionnements et ses crises de panique.  Elle a un Oliver tendre, sexy, expérimenté (et rien que ça, croyez-moi ça fait la différence), compréhensif, intelligent, bien sous.... euh.... je m'égare je crois. Bref, vous l'avez compris, Oliver m'a conquise.

 J'étais déjà triste de quitter la petite bande de San Diego, car j'étais persuadée qu'il n'y avait que trois tomes et voilà que j'apprends qu'un quatrième arrive avec London, la colocataire de Lola (merci Solenn, j'étais à la ramasse). Hâte de voir si London va enfin voir le loup :))).

Par contre, Not Joe m'a semblé plein de promesses et des interrogations sur lui restent sans réponse... et ça !!! ça me frustre. J'ai beaucoup aimé son personnage loufoque et déjanté et j'ai faim d'une suite avec lui.


Christina Lauren, aura-t-on cette chance ? 
 

Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :

Ce livre est un service presse
https://www.facebook.com/HugoNewRomance/?fref=ts