mardi 10 novembre 2015

Descendants - Roman tiré du téléfilm de Disney

Hachette Romans, 30 septembre 2015 - Grand Format 190 pages




Dans un royaume idyllique d'aujourd'hui, le fils adolescent bienveillant du roi et de la reine (la Bête et la Belle de l'emblématique Disney La Belle et la Bête) est prêt à prendre le trône. Sa première proclamation: offrir une chance de rédemption à la descendance de fauteurs de troubles comme Cruella d'Enfer, Maléfique, la Méchante Reine et Jafar qui ont été emprisonnés sur une île interdite avec tous les autres méchants, acolytes et familles maléfiques.

Ces descendants crapuleux sont autorisés à entrer dans le royaume et à fréquenter l'école de préparation aux côtés de la progéniture des héros Disney emblématiques. Cependant, Mal, Jay, Carlos et Evie font face à un dilemme: doivent-ils suivre les traces de leurs parents infâmes et aider tous les méchants à reprendre le pouvoir ou embrasser leur bonté innée et sauver le royaume ?
**Merci à Cécile et aux Éditions Hachette Romans pour cette lecture**

Après avoir lu le préquel L'Île de l'Oubli, me revoici avec mes Descendants favoris : Mal, Jay, Carlos et Evie. 
Ces derniers sont emprisonnés avec leurs mères respectives - à savoir, Maléfique pour Mal, Jafar pour Jay, Cruella pour Carlos et La Méchante Reine pour Evie - sur l'Île de l'Oubli. 
Une île où sont enfermés tous les méchants des contes. Où ils sont dorénavant isolés et privés de magie... à jamais
Nos descendants ne connaissent que cette île infâme. Ils ont grandi avec les valeurs et préceptes de leurs parents : Vive le mal ! 

Quand Ben, le fils de la Bête et la Belle, décide qu'à l'occasion de son prochain couronnement, les descendants de leurs pires ennemis ont le droit à une seconde chance, c'est l'occasion rêvée pour ces derniers de se venger. 
Ils vont enfin pouvoir accomplir leur vengeance en délivrant les habitants de l'île de l'Oubli... et ainsi montrer à leur mère qu'ils sont des dignes représentants du mal. 

Voilà donc pourquoi nos quatre comparses intègrent une école à Auradon. Et qu'ils assistent bien "sagement" au cours de bonté...
Extrait :
"Interrogation orale, lance la Bonne Fée. Si quelqu'un vous confie un bébé en pleurs, que faites-vous ? Petit A, vous lui jetez un sort ? Petit B, vous l'enfermez dans une tour ? Petit C, vous lui donnez un biberon ? Ou petit D, vous lui arrachez le cœur ? 
Evie lève la main avec enthousiasme. 
"Oui, Evie ?
- La deuxième solution, c'était quoi ? 
- Hum, quelqu'un aurait une autre idée ? Mal ? 
- C, je lui donne un biberon, propose Mal tout en crayonnant une baguette magique sur son brouillon. 
- C'est exact ! Merci, Mal. 
- Qu'est-ce que tu es forte, t'assures ! la félicite Carlos.
- Bof, il faut juste prendre la réponse la moins amusante.
- Ooohh ! font les trois autres. 
Sauf qu'en cachette, ils préparent un plan pour dérober la baguette magique de la Bonne Fée et ainsi libérer leur aîné...

Comme pour le préquel, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de cette histoire. Bien que très enfantin, c'est super mimi et très agréable à lire. 
Et comme tout conte Disney, il se doit d'avoir une fin avec une jolie morale derrière. 

Avec ce roman, je suis retombée dans mon enfance et y'a pas à dire retomber en enfance, ça fait beaucoup de bien !
Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente