samedi 21 mai 2016

Slaves T4.5, Senan de Amheliie

Auto édition, 22 mai 2016 - Grand Format 300 pages
Disponible en eBook

Le monde a changé, les humains sont devenus des esclaves. La Terre entière est dirigée par une Race supérieure, plus démoniaque : les vampires. Senan Zederman est le second garde du corps de la Présidence des États-Unis. Son passé l’a détruit et a fait de lui un être tourmenté. Le vampire doit vivre avec de lourds secrets, et sa dernière erreur l’a entrainé dans sa chute, l’obligeant à renier la chair de sa chair, le plongeant à nouveau dans la souffrance et l’obscurité. Lui qui avait tout perdu, perds tout à nouveau. Ainsi, lorsque le monde commence à devenir dangereux pour certains individus, le mâle est envoyé en mission pour surveiller et protéger une sang-mêlée vampire ayant des origines plus que troublantes ; Mary Drac est la fille cachée d’Aldéric, le Président français. Alors que les deux colocataires doivent apprendre à vivre ensemble, d’un commun accord, ils se lancent dans une traque qui pourrait bien aider le Monde dans sa lutte concernant la Guerre de Races la plus dévastatrice de toute l’Histoire. Et lorsque le devoir vient se mêler à l’attirance, lorsque le froid vampire hanté se sent menacé par cette femme qu’il est censé protéger, comment lutter ? Mais surtout, peut-on se pardonner ses erreurs passées ?

**Merci à Amheliie pour cette lecture en avant-première**

Ce tome 4.5 est consacré à un personnage secondaire de la série Slaves : Senan Zederman. 
Nous le suivons en narration interne à travers des pans de son passé  : que ce soit son passé éloigné, où nous le découvrons en tant qu'humain (juste avant sa transformation), un passé terrible, sanglant, qui a fait de lui ce vampire distant, froid et brisé que nous connaissons  ; que ce soit son passé récent et sa "relation" avec Queen. Ces flashback nous permettent de saisir au mieux la personnalité complexe de Senan, de voir l'étendue de ses blessures et la profondeur de son désarroi. C'est un personnage extrêmement touchant ! 
Nous le suivons également dans le présent : Senan est en mission à Hawaï et a en charge la protection de Mary Drac, la fille "bâtarde" d'Aldéric, le président français. 
Mary a la particularité d'être mi-vampire (du côté de son père) mi-sorcière (du côté de sa mère). Ce métissage lui donne beaucoup de pouvoirs, mais aussi quelques handicaps physiques, comme des pertes de mémoire et une vue à la limite de la cécité.

Quand Senan accepte cette mission de protection, il est au plus mal. Il veut juste fuir le plus loin possible de ses amis, de Queen et de Deryck. Il est totalement brisé et se comporte envers Mary bien souvent comme un con. Mais l'empathie de Mary, sa douceur, sa compréhension et son écoute sans jugement, vont petit à petit fissurer ce mur de béton qui entoure son cœur et ses sentiments... Mary est un véritable baume pour ses blessures, mais ces dernières sont nombreuses et profondes, alors parviendra-t-elle à panser tous ces maux ? 
Senan doit mener un combat contre lui-même, peut-être le combat le plus important de sa vie... En sortira-t-il vainqueur ?

Je pense que ce tome est essentiel, Senan méritait amplement d'avoir voix au chapitre ! 
C'est un personnage très complexe qui cache énormément de secrets, et les découvrir un à un nous donne un sentiment de puissance. On se sent privilégié. Un beau cadeau qui nous est offert par ce récit intimiste et très touchant. 
J'ai passé un super moment en compagnie de Senan et Mary, même si parfois j'aurais aimé avoir le point de vue de Mary qui reste, pour moi, trop énigmatique. La narration unique de Senan ne permet pas de rentrer en profondeur dans les sentiments de cette dernière et c'est un peu dommage. Du coup, ce personnage est un peu effacé et je ne m'y suis pas particulièrement attachée. C'est Senan le centre, le cœur, le pilier de ce récit... Et tout le reste (Mary y comprise) ne sont que des moyens pour lever le voile sur ce bouleversant vampire.

En bref ? Un tome à la hauteur de mes espérances qui annonce une suite fracassante !
Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :