samedi 27 mai 2017

Secret Soda [Les miams] de Gally Lauteur

Hachette Romans, 17 mai 2017 - Grand Format 110 pages
Disponible en eBook

Les filles je n’y comprends rien, je préfère mes potes du club de foot. Mais voilà, le ballon a cassé la vitre de la bibliothèque du collège et j’ai été collé alors que ce n’était même pas ma faute. Dans la cour tout le monde semble s’amuser, même ces trois filles qui discutent sur leurs bancs. La plus petite est super marrante ! J’aimerai bien savoir son nom.
Sohan a treize ans, ses amis du club de foot, et un oncle qui l’aide dans tous ses problèmes. Quand l’amitié et l’amour sont aussi pétillants que son soda préféré, comment faire en sorte de garder tous ses secrets en bouteille ?

Je finis cette mini série avec "Secret soda" et Sohan, dont ce tome lui est consacré. 
À la différence des filles, il a 13 ans et est en 4ème. Il ne fait pas vraiment partie de leur bande, puisque d'ailleurs il ne les connait même pas. 
De toute façon, les filles, ça ne l'intéresse pas, c'est bien trop compliqué. 
Sohan préfère ses potes et jouer au foot. 
Malheureusement, une vitre brisée et c'est des heures de colle qui attendent le jeune garçon. Piégé au CDI pour ses colles, il n'a rien de mieux à faire que d'observer les autres. Et c'est là qu'il la voit, elle. 
Dans toute son exubérance et sa folie, cette petite fée qui n'a pas la langue dans sa poche l'intrigue, le fascine. Oui, mais comment l'approcher ? 

Ayant déjà lu les tomes précédents et comme toutes ces histoires sont entremêlées, je connaissais déjà tous les événements majeurs de ce récit. Malgré tout cela ne gâche rien au plaisir de le lire. 
Maintenant, je dirais juste que la boucle est bouclée. Avoir les points de vue de chacun apporte à chaque fois des éléments nouveaux, et j'ai aimé découvrir tous leurs petits secrets. 

C'est donc avec une certaine nostalgie que je referme ce roman. C'était super mignon

En bref ? Les miams est une série toute en fraîcheur, attendrissante et pleine de mignonitude. 


Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes