mercredi 9 mai 2018

Dark and dangerous love - Saison 2 de Molly Night

Hugo Roman,19 avril 2018 - Grand Format 379 pages
Disponible en eBook

L'amour les sauvera-il des Ténèbres ?
Après son évasion manquée, Evelyn est de retour au palais royal, résignée à vivre aux côtés d'Atticus, le plus puissant des vampires. En apprenant à mieux le connaître, elle découvre un être complexe et captivant dont la sombre histoire la touche sincèrement... 
Le sort d'Ethan paraît, lui, scellé. Enfermé dans les geôles du Roi sous la surveillance du cynique Jonah, le jeune humain semble pourtant avoir un rôle à jouer dans les plans de Venise, la puissante sorcière aux cheveux blancs, pour renverser le dangereux et incontrôlable Atticus. Quant à Hansel, ses sentiments pour Evelyn l'ont conduit à trahir son Roi, ami et créateur. Déchu de son rang, le Lord aura à répondre de ses actes. Démunie, sans le soutien de Hansel, Evelyn Blackburn devra affronter l'avenir et faire des choix qui auront des conséquences pour tous les êtres vivants, humains comme vampires. La compassion de la jeune humaine suffira-t-elle changer le cours de l'histoire et sauver la Terre des Ténèbres ?

Ce deuxième opus est dans la continuité du premier : addictif à souhait. 
Pourtant, là encore, tout n'est pas parfait, mais Molly Night a ce don pour nous projeter complètement dans son roman et nous faire oublier tout le reste. 

Nous découvrons dans ce volet un Atticus plus sombre que jamais. Toute l'empathie que j'avais pu avoir pour lui s'est envolée. Il y a des cas irrécupérables et il en fait indéniablement partie. La noirceur habite son âme et la rédemption n'est pas prête de pointer le bout de son nez. Si rédemption, il y a un jour. Bref, définitivement : je ne l'aime pas. Mais je prends énormément de plaisir à ne pas l'aimer. À suivre ses pulsions assassines qui font froid dans le dos et son instinct bestial qu'il n'arrive pas, ou peu, à contrôler. 
Evelyn reste égale à elle-même : chieuse, pleine de doutes, incapable de faire des choix sensés et intelligents. Mais, là aussi, c'est comme ça qu'on l'aime. 
Car cela donne des scènes intenses, qui nous laissent souvent à bout de souffle. Même si, là encore, je dois souligner les quelques redondances du récit. Un coup Atticus fait un "effort" et Evelyn est prête à baisser sa garde, puis l'instant suivant il redevient le psychopathe instable qu'il est, laissant la pauvre Evelyn plus bas que terre. Et c'est ainsi quasiment tout le roman. Je m'en rends bien compte. Sauf que c'est méga addictif ! Ce genre de scénarios marche à tous les coups avec moi ! Raison pour laquelle j'ai dévoré ce roman avec avidité. 

Concernant l'intrigue, je la trouve très bien menée. Le suspense est de mise et on est curieux de connaître la suite, de découvrir les manigances d'Atticus et où tout cela va nous mener. Surtout que, doucement, l'auteur tisse sa toile, ajoutant au fur et à mesure des éléments nouveaux qui apportent une perspective différente de ce que l'on imaginait au départ. 

La seule petite chose qui m'a dérangée, c'est l'abus de grossièretés. J'ai rarement lu autant de "conne" "salope" et "pute" dans un récit. Certes, cela cadre parfaitement avec les personnages. Toutefois, je pense que le récit aurait été tout aussi cohérent et intense sans.

En bref ? Une série dont je ne me lasse pas. On devient très vite accro. 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente