vendredi 18 mai 2018

Dark desire de Penelope Douglas

Harlequin &H, 9 mai 2018- Grand Format 448 pages
Disponible en eBook



Ce n'était qu'un jeu... Maintenant c'est une traque.
Kai Mori. Beau, riche, talentueux… C’était l’enfant chéri de Thunder Bay jusqu’au jour où il a brutalement tourné le dos à son brillant avenir. Un mystère pour tout le monde, sauf pour moi. La même noirceur coule dans nos veines, la même fascination pour le danger et le secret. Ensemble, nous aurions pu être invincibles, peut-être même heureux. Mais nous n’aurons jamais l’occasion de le découvrir. Car aujourd’hui nous sommes ennemis. Et, si Kai s’imagine pouvoir détruire ce que j’ai de plus cher au monde, je me dresserai sur sa route sans hésiter une seule seconde.

 Le premier tome de cette série (Dark Romance) avait été lecture très intense, sans être un coup de cœur pour autant. Ici, nous sommes, pour moi, un cran au dessus. Voire dix ! 

Kai Mori, le héros de Dark Desire, est l'un des quatre Cavaliers (voir chronique tome 1). Son emprisonnement avec Will et Damon l'a fait se renfermer encore plus sur lui-même. Personne ne le connaît vraiment. Même pas ses amis de toujours : Kai est une énigme. Taciturne, il préfère observer de loin. Nous avions fait sa connaissance lors du tome 1, où il m'avait fait une sacrée impression ! (Impression fondée, puisqu'il est au-delà de ce que j'avais imaginé 😍😍)
Il y a six ans de ça, lors de la Nuit du Diable, Kai a fait la connaissance d'une fille qui, par sa singularité, a titillé sa curiosité. Il ne l'a croisé qu'une seule fois, mais cela a suffit pour le marquer. De nos jours, alors qu'ils sont tous sur des charbons ardents, se demandant où est Damon et ce qu'il fabrique, cette jeune femme va de nouveau faire irruption dans sa vie. Seulement, maintenant, ce n'est plus de l'innocence qui brille dans ses yeux, mais une haine féroce.  

Par une narration à double voix, alternée entre présent et passé, l'auteure nous fait découvrir la relation particulière qui lie Kai et Banks, cette fille semblant sortir de nulle part.
Et c'est un PUR RÉGAL !

Vous dire que j'ai adoré serait un euphémisme ! 
Il y a des romans, comme ça, où dès les premières pages, vous savez que cela va être LE roman. Celui qui marquera votre année. Celui qui vous fait chérir votre passion pour la lecture. 
Dark Desire est ce livre pour moi ! 
Cette histoire m'a retournée le cerveau. J'ai adoré l'intrigue, extrêmement bien ficelée et qui nous tient en haleine de bout en bout. Et même si je me suis demandée pourquoi certains secrets étaient tus aussi longtemps (ce qui est assez illogique, il est vrai), et bah, je m'en fous ! Mais alors, complètement ! Aucune objectivité, et je l'assume. Car, quand on a une romance aussi prenante et addictive, ce genre de petits détails passe très vite à la trappe. 

J'ai vraiment été bluffée par cette histoire, car l'auteure ne nous laisse pas une seconde répit. C'est intense de la première à la dernière ligne. Impossible de reprendre notre souffle, nous sommes happés dans cette chasse. Par leur "jeu", qui n'en est plus. Par ce rapport de force qui change de main au fil des pages. Kai et Banks sont tour à tour meneur. Ils tissent des liens étranges, tiraillés entre les émotions brutes qu'ils ressentent l'un pour l'autre et les enjeux (diamétralement opposés) qui les séparent. Jusqu'aux dernières lignes, nous sommes pris à la gorge par ce récit.
C'est intense, passionné... PASSIONNANT !

En bref ? Je n'ai qu'une chose à dire : FONCEZ ! C'est la lecture de l'année à ne pas manquer. 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente