mardi 1 mai 2018

The kiss de Marie Rutkoski

Lumen, 15 mars 2018 - Grand Format 635 pages
Disponible en eBook


La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l'Orient comme allié et, pour ennemi, l'Empire qui l'avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s'il ne parvient pas tout à fait à l'effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n'a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l'Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens... Mais la vérité est tout autre. C'est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l'héritier de l'Empire. Droguée - une façon de s'assurer de son obéissance -, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l'entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d'Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l'enclume... Pour elle comme pour lui, l'heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ? Dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, découvrez les jeux de pouvoir, les coups de bluff et les enjeux vertigineux de la partie de poker menteur à laquelle se livrent deux espions pris dans les nasses de deux causes ennemies !

Cette trilogie m'en aura fait voir de toutes les couleurs ! 

INTENSE. 
Voilà le mot qui la définit. 

Encore une fois, j'ai été prise dans un tourbillon d'émotions, emportée par l'action qui commence dès les premières lignes et monte crescendo au fil des pages. 
La première partie du récit a été une véritable torture. J'ai réellement souffert pour nos héros. La condition de Kestrel. Le désespoir d'Arin. C'est incroyable de constater à quel point cela nous prend aux tripes. 
Ensuite, c'est l'action, avec des scènes de batailles hallucinantes, qui nous immerge dans un univers violent, sombre. À chaque coup d'épée, nous retenons notre souffle. À chaque bataille remportée, un soupir de soulagement nous échappe. Et c'est ainsi tout le récit. 

Le dénouement final est assez surprenant, mais très bien pensé après réflexion. Il nous montre encore une fois que tout ceci, la guerre, les complots, etc... n'est qu'une immense partie d'échecs. On avance des pions, on en sacrifie, on élabore des stratégies dans le but ultime de mettre échec au Roi. 

C'est avec un pincement au cœur que je quitte ces personnages emblématiques. Qu'ils soient secondaires ou principaux, je les ai tous aimés ! 
Quant à la romance : c'est la cerise sur le gâteau. Une magnifique cerise ! Je crois que c'est ce qui m'a le plus touché dans cette trilogie. D'emblée, je suis tombée sous le charme de leur relation tumultueuse, compliquée et pourtant si belle. Une relation qui fait battre notre cœur un peu plus fort. 

En bref ? Une trilogie époustouflante qui m'a littéralement transportée. Pas un coup de cœur, mais presque !




Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente