mercredi 10 juin 2015

L'élite T2, Sous surveillance de Joëlle Charbonneau

Macadam, 04 février 2015 - Grand Format 288 pages
(disponible en format eBook)

Cia a survécu au Test. Elle est officiellement reçue à l’université qui forme l’élite du pays. Mais elle découvre l’enregistrement qu’elle avait fait à la fin du test, dans lequel elle racontait son expérience. Elle a du mal à croire ce qu’elle entend, surtout les doutes à propos de l’intégrité de Tomas, son petit ami. A l’université, elle intègre l’unité de sciences politiques mais elle est surveillée de près par la direction de l’université. Désormais Cia va devoir faire face à des menaces bien plus subtiles. Bien plus vicieuses. Et surtout à la plus grande d’entre elles : le doute.
Après un premier tome ancré dans l’action, ce second tome joue sur la tension psychologique et les relations entre les personnages.

C'est la première fois qu'en lisant un roman, je me retrouve (au départ) à l'égale de l'héroïne, désorientée et dans le flou. 

Cia et son petit ami Tomas, les seuls survivants de la colonie des Cinq Lacs, ont enfin réussi la dernière épreuve du Test et peuvent intégrer l'université. Mais avant ça, on a pris soin de les droguer pour effacer une partie de leur mémoire. 
Cia se retrouve donc à l'université avec une mémoire défaillante. 
Mais grâce à un enregistrement qu'elle s'est fait au préalable sur son transcommunicateur, elle connaît certains événements passés, même si elle peine à croire ses propres paroles : Will n'est pas l'ami qu'il prétend, Tomas lui cache des choses, et nombre d'entre eux ont été tués lors des épreuves. 

De plus en plus suspicieuse, Cia ne sait à qui se fier, ni sur qui elle peut réellement compter, et le doute s'immisce...
Ses souvenirs tentent de percer et certains événements lui reviennent par flashs, pas assez pour rassembler tous les éléments, mais suffisamment pour sentir qu'elle est en danger et se poser des questions. 
Curieuse, elle va découvrir ce qu'elle n'aurait pas dû. Maintenant plus que jamais, elle doit agir, mais comment ? Qui peut l'aider ? 
Entre sa nouvelle affectation en Science Politique (affectation qui n'est pas celle son choix), les tensions palpables entre étudiants de Tosu et ceux issus des colonies, l'Induction (une mise à l'épreuve que doivent subir les étudiants), le Dr Barnes qui rôde près d'eux et veille (surveille !) sur tout, et une aide inopportune  mais bienvenue de Michal ; Cia a de quoi faire, et surtout elle devra agir vite, tout en mettant en pratique ses connaissances, son savoir, son sens tactique. Aucun droit à l'erreur ! Sa vie et celles de ses proches sont en danger...


Comme pour notre héroïne ma mémoire m'a également jouée des tours. Et ce n'est pas plus mal, car être comme Cia, dans un dans certain flou, augmente considérablement le stress. Même si ma mémoire est revenue bien plus vite qu'elle (ok, je n'ai pas de mérite, je n'ai pas été droguée - je sais ;) ) j'ai eu la sensation de vivre ce que Cia vivait. C'était intense et très grisant. 

Dans ce tome, nous plongeons directement dans l'action et cet univers sournois qu'est L'Elite
Du début à la fin, je n'ai su à qui me fier et comme Cia, j'ai douté de tout et de tout le monde. Et bien qu'étant sur mes gardes, je n'ai rien vu venir du revirement final ! Mamamia ! Quel retournement de situation. Cette fin nous laisse une nouvelle fois sur les nerfs, plus angoissés que jamais. 

De plus autre point à souligner avant de conclure, c'est le niveau de sadisme de l'auteur. Normalement - et un peu comme tout le monde, je pense - je profite de la fin d'un chapitre pour faire une pause, si besoin. Oui, bah là, c'est juste impossible ! À chaque fin de chapitre, il y a une phrase, une révélation, un cliffhanger... qui font qu'il est inimaginable de ne pas lire le chapitre suivant, de suite. 
Voilà comment, on se retrouve à engloutir, dévorer, ce roman en quelques petites heures. 
Vous êtes prévenus, une fois commencé, on ne peut plus s'arrêter !

En conclusion : un tome palpitant, hautement addictif, qui joue avec nos nerfs et on en redemande ! Je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec cette série ! Vivement la suite.
Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente
Couverture de L'élite:Jusqu'où irez-vous ?