samedi 14 janvier 2017

Addicted to sin - Saison 2 de Monica James

Hugo Roman, 10 novembre 2016 - Grand Format 360 pages
Disponible en eBook


Dixon pensait avoir trouvé enfin un équilibre dans sa vie sentimentale. Lui, le psychiatre un peu cynique, qui enchainait les aventures sans lendemain, avait découvert en Madison, celle avec qui il envisageait de faire sa vie. Quant à Madison, fragilisée par un traumatisme dans son enfance, elle apprenait à s'épanouir auprès du seul homme en qui elle avait confiance. Mais Dixon a été obligé d'accepter le pacte proposé par Juliet, lui donnant ainsi un dangereux pouvoir. Celle qui s'est révélée être la demi-soeur de celle qu'il aime lui a toujours semblé toxique, il est en train de découvrir à quel point. Il a fait le choix de mentir à Madison, risquant de tout détruire entre eux et même de mettre son avenir professionnel en danger. Il va devoir assumer ces choix et faire face à la vérité pour Madison et leur couple.

Il va m'être difficile de parler de ce deuxième volet sans spoiler... mais je vais essayer d'en dire le moins possible. 
Dixon, psychiatre très réputé, spécialisé dans les addictions est lui-même un addict. De sexe. Depuis sa rupture avec son ex fiancée, il a accumulé les conquêtes, n'hésitant pas à baiser ses patientes elles-mêmes. La déontologie dans tout ça ? S'il excelle dans son métier, ce mot ne fait pas partie de son vocabulaire. 
Et c'est ce qui l'a perdu !
Au même moment de sa vie, il a rencontré deux femmes : la douce et belle Madison et, sa patiente, la peste mais non moins sulfureuse, Juliet. 
À la fin du tome 1, Dixon a choisi. Son cœur a parlé... mais trop tard !! 
Il se retrouve dans une panade inextricable et se voit obligé d'accumuler mensonge sur mensonge et fourberie sur fourberie. 
Combien de temps cela va-t-il durer avant que cela ne lui retombe dessus ?

Nous voyons dans ce tome Dixon s'enfoncer dans les mensonges et les mauvais choix. 
Au lieu d'affronter la réalité et d'avouer ses méfaits, il préfère user de son talent de manipulateur et jouer à un jeu dangereux avec Juliet, quitte à se brûler les doigts.  
C'est un combat retors, une lutte acharnée entre Juliet et Dixon, où tous les coups sont permis. On se demande vraiment, jusqu'au dernier moment, comment tout cela va se terminer et en combien de morceaux allons-nous récupérer nos héros. Car il est bien évident qu'une fois la guerre déclarée, il faudra juste ramasser les miettes... mais de qui ? 
Et au milieu de tout cela, de toutes ces duperies et sournoiseries, il y a Madison. Cette atmosphère malsaine renforce et souligne son innocence et sa gentillesse.  
J'ai adoré ce personnage qui est une bouffée de fraîcheur dans ce roman. 
Par contre, je ne suis pas fan de Dixon. Non. Son côté machiavélique s'est révélé dans ce tome et je ne suis pas sûre d'avoir apprécié son côté manipulateur et calculateur. Malgré tout, il m'a aussi émue. Même si ses choix sont  discutables, on ne peut qu'être touché par sa détresse. 
Juliet, quant à elle, que dire ? C'était une peste dans le tome 1... C'est une peste doublée d'une cinglée dans celui-ci. 

En bref ? Une histoire menée avec brio, qui nous tient en haleine et dont les personnages troublants nous en font voir de toutes les couleurs. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente