jeudi 18 mai 2017

Heartless T2, Despair de Ker Dukey

Milady Romance, 19 mai 2017 - Grand Format 315 pages
Disponible en eBook



Après dix-huit ans d'enfermement en institution psychiatrique, à moi la liberté. Les choses ont changé. Blake, mon frère, a épousé Melody. Pendant mon absence, ils ont donné naissance à ma nouvelle obsession : Cereus, ma ravissante nièce qui ignore tout de mon existence.
Me voilà bientôt rattrapé par mon passé, mes erreurs et mes pulsions. Je voudrais ne pas leur laisser libre cours, mais il n'y a pas de remède à ma maladie : je suis vide. Né sans âme. Je ne peux ni aimer, ni éprouver des émotions... S'il faut une âme pour faire de nous des êtres humains, alors que suis-je, moi ?

"Je suis né avec une prédisposition génétique qui me rend supérieur au commun des mortels, et tous ceux qui disent le contraire ne sont que des insectes jaloux de ce qu'ils ne peuvent comprendre. "
[Spoiler T1... Après avoir passé 18 années dans un asile de fous, Ryan, le frère de Blake, est enfin libre. Le médecin qui le suit depuis toutes ces années l'estime apte à reprendre la vie en communauté, le mal qui le rongeait étant parti. Ryan est guéri...
Seulement, ce que n'a pas compris le personnel hospitalier, c'est que Ryan n'est pas malade, donc pas soignable...
"On ne peut réparer ce qui n'a pas été brisé"
Ryan est loin d'être fou. Il est d'une intelligence redoutable et machiavélique. "Moi, j'étais sans âme, pas sans esprit". Ce qui est bien plus dangereux. Le repentir, il ne connaît pas, car pour cela il faudrait avoir des sentiments, être capable d'émotions... Or, Ryan est vide, creux à l'intérieur. 
La seule chose qui l'excite, c'est de voir souffrir les autres, de répandre le sang... 
Et maintenant qu'il est libre comme l'air, il peut de nouveau s'adonner à son passe-temps préféré. 
Bien évidemment, il n'a jamais oublié son frère Blake et la douce et belle Mélody. 
Alors quand il apprend que ces derniers se sont mariés pendant son enfermement et que, de cette union, est née une jolie petite fille, Cereus, maintenant âgée de 17 ans, Ryan retombe dans ses pulsions et fait très vite une obsession sur la jeune adolescente...Fin du spoiler]
***
Encore une fois, je vais mettre en garde le potentiel lecteur : ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines scènes ou certains propos peuvent choquer. 
Moi-même j'ai eu quelques hauts le cœur et passages "à vide" par la dureté de certaines situations. 

Comme pour le précédent tome, cette narration se fait à trois voix : Blake, Mélody et Ryan. 
Le plus éprouvant étant de se retrouver dans la tête de ce psychopathe ! Connaître les pensées qui animent un tel homme, de voir quel plaisir cela lui procure et comment fonctionne son cerveau, c'est très intense et dur psychologiquement.
"Je traite les femmes comme je les vois, à savoir comme les merdes sans valeur qu'elles sont."
Ceci n'est qu'un simple petit extrait de ses pensées. Après hommes, femmes, enfants, chiens etc... tout le monde est logé à la même enseigne avec lui, c'est-à-dire avec mépris et violence. 
Et de se dire que des êtres aussi abominables, abjects et tordus existent probablement, ça nous vrille l'estomac. Quelle horreur ! 

Encore une fois, Ker Dukey se joue de nous et nous piège dans une intrigue finement ciselée. Elle avait réussi à me surprendre dans le tome 1 par un incroyable coup de bluff et, alors que j'étais cette fois-ci sur mes gardes, elle a réitéré cet exploit avec une facilité déconcertante. 
L'auteure mène son lecteur par le bout du nez, lui faisant croire qu'il connaît suffisamment les tenants et aboutissants pour en déduire une fin logique... Sauf que bien évidemment, ce n'est pas du tout le cas. 
C'est dingue mais je n'ai rien vu venir. Enfin si 3 lignes avant et encore !

En bref ? Je suis une nouvelle bluffée par ce récit qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Beaucoup de noirceur dans ce second volet, mais toujours agrémenté d'une part de douceur et de romantisme qui donnent un parfait équilibre à ce roman. 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente :