lundi 29 juin 2015

Fight for love T5, Ripped de Katy Evans

Hugo Roman, 02 juillet 2015 - Grand Format 360 pages
(disponible en eBook)


Pandora, la copine gothique de Brooke et Mélanie, pensait que le chagrin d'amour qu'elle avait vécu à cause de son ex, rockeur et bad boy, était loin derrière elle. Mais le voilà de retour en ville pour le plus gros concert de l'année. Elle le déteste tellement qu'elle ne résiste pas à l'idée de lui faire un gros canular durant le concert, accompagnée pour cela de Mélanie. Mais alors qu'elles sont arrêtées par la police et qu'elle se retrouve face à son ex, toujours aussi magnifique, des tas de sentiments remontent à la surface, auxquels elle ne s'attendait pas. Elle ne s'attendait pas non plus aux conditions de la liberté sous caution : Mélanie est autorisée à rentrer chez elle alors qu'on place Pandora dans une situation périlleuse, beaucoup trop proche de son ex. Cette proximité physique la torture, tout en faisant renaître la passion qu'ils ont partagée et qu'importe à quel point elle le déteste, il l'obsède toujours autant. Entre détestation et obsession, la frontière est souvent mince...

**Merci à Marie et aux Éditions Hugo Romans pour cette lecture**

Changement de registre avec ce 5ème opus de Fight for love, nous quittons l'Underground et son univers bagarreur, les rixes et la mafia, pour nous immerger dans l'ambiance Rock n' Roll attitude

Pandora Stone est l'amie gothique de Mélanie et Brooke. Elle est loin d'être la joie de vivre incarnée. Non, elle, son truc, c'est la colère. Pandora est en colère. Contre tout. Son père qui lui a été arraché. Sa mère trop sévère. Son ex petit ami - son seul petit ami - qui l'a quittée comme une merde six ans plus tôt. Et puis, contre contre elle-même. Mais ça, elle ne peut pas en parler, c'est trop secret, trop enfoui en elle... trop douloureux.

Quand son ex - qui est devenu depuis le grand, le célèbre chanteur des Crack Bikini -, Mackenna Jones (Kenna), revient à Seattle pour un concert, Pandora y voit là l'occasion de laisser libre court à sa colère. Accompagnée de Mélanie et armées toutes deux de tomates et d'œufs, elles partent livrer bataille au concert.
Si, sur le moment, cet élan de puérilité est libérateur, Pandora ne tarde pas à prendre conscience des répercutions désastreuses que sa vengeance va susciter. Et voilà comment, dans un retournement de situation malvenu, non seulement elle se retrouve face à son ennemi Kenna - qui n'est pas plus enchanté qu'elle -, mais en plus, elle va devoir suivre le groupe sur sa tournée... Pourquoi ? Ah Ah... Je vais pas tout dire, si ?


Même si le tome 4, Rogue, avec mon beau Greyson reste mon tome chouchou, je dois dire que celui-ci n'est pas en reste. J'ai passé un excellent moment, très intense, avec des émotions à vif, en compagnie de Kenna et Pandora.

Dans le dernier volet, c'était une éruption volcanique dans nos dessous, Hiroshima dans la culotte, tant Greyson étant bestial et torride. 
Ici place aux sentiments. Mais attention pas de mièvreries. Non, là ce sont des sentiments bruts, sauvages, intenses et passionnés, qui nous submergent. 
La relation entre Kenna et Pandora, qui remonte à leur adolescence, est ancrée, solide, profonde, elle nous touche de plein fouet par sa puissance. 

Le problème c'est que récit, plus intimiste, est en totale contraction, je trouve, avec le langage cru des personnages. La vulgarité de nos héros est comme un cheveu sur la soupe, et les scènes de sexe - que j'avais adoré dans le tome 4 - ici, m'ont fait grincer des dents. J'aurais voulu bâillonner Kenna et Pandora car leur vulgarité cassait parfois la magie de leur relation. 

Outre ce bémol et quelques toutes petites longueurs par-ci par-là, globalement, j'ai adoré. L'écriture est fluide, les dialogues entre nos héros sont remplis d'humour et leurs taquineries sont savoureuses. 
Pandora cache derrière son masque une grande fragilité, beaucoup de tendresse, et un réel besoin d'amour. 
Kenna, lui, est extra. Adorable, sexy et attachant. Il monte directement en deuxième place sur mon podium (Grey restant le number one) et relayant le beau Riptide sur la troisième marche (Outch le Rémy). 


Et parce que deux avis valent mieux qu'un... 


***Merci à Marie et à Hugo Roman pour cette lecture***

 

Pandora, l'amie de Brooke et de Mélanie n'est pas ce que l'on pourrait décrire par la joie de vivre incarnée.
Son style gothique : ses cheveux noirs corbeau qu'une mèche rose vient égayer (mais qui lui a été imposée par Mélanie), ses vêtements noirs, son visage austère, ne donnent pas forcément envie de sympathiser direct.
Mais justement ! Pourquoi cette façade ? Que nous cache Pandora ? Quel "désastre" traîne-t-elle pour refuser tout contact avec "la vie" ?
Ce tome va nous le faire découvrir... et une chose est sûre... c'est une histoire bouleversante !

Pandora, qui est assez en retrait par rapport à ses amies Brooke et Mélanie dans les histoires précédentes, va se révéler être une jeune femme passionnante et finalement très drôle. Elle a touché mon cœur tout le long de ce récit (par contre, niveau langage vulgaire, elle mérite un zéro pointé O_o).

Son histoire est douloureuse, et on comprend mieux son apparence gothique, ce renfermement sur soi. Sous sa tristesse, la colère gronde, une colère sourde, menaçante, qui ne demande qu'à exploser.
Manque de bol pour Mackenna Jones, le chanteur rockeur et bad boy des Crack Bikini, de retour pour un concert à Seattle, c'est sur lui que sa colère va se déchaîner.  Pourquoi lui ?
Car franchement qui ne tomberait pas de suite sous le charme de Kenna ? Il est beau, a de l'humour, du talent. Pourquoi lui Pandora ?

Vous le découvrirez en lisant ce 5è opus très addictif qui m'a laissé un goût amer sur la fin. Je m'étais fait mon petit scénario dans ma tête pendant ma lecture et du coup, je n'ai pas eu toutes les réponses que j'espérais.

Je veux la suite !!

Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes

Ce livre est un service-presse de :