samedi 20 mai 2017

Charley Davidson T10, Dix tombes pour l'enfer de Darynda Jones

Milady, 19 mai 2017 - Poche 472 pages
Disponible en eBook

Détective privé à temps partiel et Faucheuse à plein temps, Charley Davidson s'est toujours posée d'innombrables questions : pourquoi je vois des gens morts ? Qui est le beau gosse surnaturel qui me suit partout ? Comment je fais pour enlever le chewing-gum des cheveux de ma soeur avant qu'elle se réveille ? Mais « comment je fais pour piéger trois dieux différents ? », c'est nouveau. Et comme ces dieux ont pour but de tuer sa fille, pas d'hésitation !
Pourtant, l'un de ces dieux a volé son coeur il y a longtemps. Est-il trop tard pour le ramener dans le droit chemin ? Avec une fugitive, un homme accusé du meurtre d'une femme toujours en vie, et un pendentif en verre qui met le monde surnaturel dans tous ses états sur les bras, Charley a fort à faire pour sauver le monde...

Normalement, chaque année, je rame pour avoir mon exemplaire de Charley Davidson. Habitant en dehors de l'Europe, c'est pour moi quasiment impossible d'avoir mon précieux le jour de sa sortie. Mais, mais, mais... ça c'était avant 😊
Cette fois-ci, le jour de sa sortie, je l'avais déjà lu, car déjà reçu.
Si ça ce n'est pas le bonheur 😁
Autant vous dire que j'étais joie dans mon corps, bien avant même de le lire. 

Dans le tome précédent (ne cherchez pas la chronique sur le blog, je ne l'ai pas faite), nous revenions un peu aux sources, puisque Charley avait perdu la mémoire. C'était un peu le tome "nostalgie" et j'avais beaucoup aimé retrouver la Charley de nos débuts (mais de mon point de vue, ce n'était pas le meilleur tome). Bref, dans ce nouveau volet, les choses reprennent leur cours habituel. 
Grâce à son père, Charley a retrouvé sa mémoire et cela fait une semaine maintenant qu'elle est rentrée à Albuquerque et a repris sa "routine" quotidienne, à savoir : caféine et emmerdes. 

De nouveau opérationnelle, notre enquêtrice de choc s'est remise au travail (et donc dans les emmerdes, puisqu'elle les attire comme des abeilles sur un pot de miel). 
Encore une fois, elle est sur plusieurs fronts : 
Tout d'abord, avec une enquête pour le compte d'un procureur qu'elle déteste et réciproquement, où elle doit prouver l'innocence d'un homme que tout accuse. (un jeu d'enfant quoi)
Puis, en faisant la connaissance d'une SDF de 12 ans qui se dit atteinte d'une malédiction, Charley va là encore mettre son grain de sel et tenter de découvrir ce qui se trame dernière cette histoire de malédiction. 
Et, bien évidemment, elle a ses propres enquêtes à résoudre et sa vie personnelle à gérer, ce qui n'est pas une mince affaire. Sans rentrer dans les détails pour ne pas spoiler : c'est le foutoir dans sa vie. Un gros et énorme foutoir. 
Entre l'absence de Pépin qui lui déchire les entrailles et les dernières révélations qu'elle vient d'apprendre sur son mari (et elle-même), cela fait beaucoup... beaucoup trop à digérer. 
Résultat, un fossé s'est creusé entre Charley et Reyes. Leurs doutes réciproques et le manque de communication les éloignent peu à peu et ça, c'est intolérable...

C'est une nouvelle fois un tome très intense. Il n'y a pas forcément un rythme de folie, mais il se passe toujours quelque chose, ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas une seconde. 

En deux chapitres seulement, j'avais déjà eu trois fous rires. 
L'humour de Charley est un régal absolu.
Je me suis délectée de chaque phrase, chaque ligne de ce roman. À chaque tome, elle me prouve qu'elle est L'HÉROÏNE de mon cœur, la seule, l'unique. Et si, je suis totalement éprise de Reyes qui est mon fantasme de tous les temps, Charley est tout aussi importante pour moi. 

J'aime ces deux héros d'un amour... je ne sais pas comment... 
mais c'est si fort et puissant que c'en est réel pour moi. 
Une nouvelle fois, j'ai été submergée et éblouie par la beauté et la pureté de leur amour. Il n'y a pas un seul couple de héros qui leur arrive à la cheville. 
En même temps, c'est normal : Charley et Reyes ne sont pas n'importe qui !

Mamamia, les révélations sur eux nous laissent (encore une fois !) bouche bée. 
Mais où s'arrêtera donc l'auteure ? Quelle imagination !
Et le plus fou, c'est qu'avec ce genre de révélations totalement dingues, on pourrait vite craindre que l'auteure ne pousse trop loin et tombe dans le grotesque, or pas du tout ! Tout est pensé, calculé et maîtrisé à la perfection. C'est de la folie pure, oui, mais c'est cohérent et remarquablement amené. 
Darynda Jones sait où elle va, on sent qu'elle en a encore sous le pied et qu'elle nous réserve encore nombre de surprises qui n'ont pas fini de nous mettre sens dessus dessous. 

En bref ? 
Charley Davidson + Reyes Farrow =  multi-orgasmes 


10/05





Retrouvez les autres chroniques en cliquant sur l'image 

Vous pouvez également jouer au quizz Charley Davidson ici