vendredi 30 mars 2018

Jeu d'inconscience de Jennifer L. Armentrout

J'ai Lu, 7 mars 2018 - Grand Format 384 pages
Disponible en eBook
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle



La vie de Jillian Lima a été littéralement bouleversée lorsque Brock, son amour d'enfance, l’a quitté. Après six années à vivre dans des souvenirs emplis de douleur et de regrets, Jillian vient de décrocher un job dans l’école d’arts martiaux de son père. Bien décidée à reprendre sa vie en main, elle accepte un premier rencart. Et tandis que Brock resurgit dans sa vie - plus beau que jamais – parviendra-t-elle à lui faire de nouveau confiance ?

Nous avions découvert Jillian Lima et Brock dans l'opus précédent. 
Lorsqu'elle avait huit ans, sa vie a été bouleversée par l'arrivée d'un garçon que son père à pris sous son aile : Brock. Âgé de quatorze ans, ce dernier considère très vite Jillian comme sa petite sœur et aime à prendre soin d'elle. Sauf que, de son côté, si amour il y a bien, il n'a jamais été fraternel. Et en grandissant, cette attirance non réciproque qu'elle ressent pour lui la bouffe. Pourtant, Jillian ne désespère pas : un jour il la verra comme une femme. Elle pense que ce jour arrive enfin lors d'une soirée où tous deux doivent dîner ensemble. Malheureusement rien ne va se passer comme prévu. 
Depuis, six ans se sont écoulés. Jillian et Brocks ne sont plus jamais revus. Suite à cette soirée, la vie de Jullian a été mise en suspens. Son monde s'est écroulé lui laissant autant de cicatrices visibles qu'invisibles. 
Alors qu'elle décide de reprendre sa vie en main, en acceptant un poste au sein de l'académie de son père, Brock, jusqu'alors silencieux, refait son apparition...

D'un côté, j'ai adoré l'histoire et la plume de Jennifer L. Armentrout, de l'autre, je l'ai trouvée ennuyeuse et remplie de longueurs. 
Encore une fois, c'est une lecture en dents de scie. La romance est passionnante, oui, mais elle est parfois mollassone, hachurée par des passages assez monotones qui cassent le rythme et nous éjectent du récit. 
Puis, un événement, une pensée ou autre, nous replonge dans l'univers et l'on se retrouve happé de nouveau par l'histoire. Et c'est ainsi tout le long du roman. Des moments de grands kiffes et d'autres d'un calme agaçant.

Si je ne dis pas de bêtise, ce tome est le dernier de la série, et je trouve que ce n'est pas plus mal. Aussi géniale soit-elle, je pense sincèrement qu'elle a fait son temps. Je suis heureuse de la quitter sur une note positive. Heureuse d'avoir retrouvé mes chouchous Cam et Avery (les revoir trentenaires, cela nous rend tout nostalgiques), ainsi que tous les autres héros des tomes précédents. 

En bref ? Une jolie romance, malgré les quelques longueurs qui jonchent le récit. 



Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes